Gerd Muller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, présente le Plan Marshall pour l’Afrique à Berlin. <br/> Photo: BMZ, Michael Gottschal/phototek.net
Gerd Muller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, présente le Plan Marshall pour l’Afrique à Berlin.
Photo: BMZ, Michael Gottschal/phototek.net
<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>
Le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement a présenté, dans le cadre de la présidence allemande du G20, en 2017, un ‘Plan Marshall avec l’Afrique’ selon lequel les ‘pays partenaires favorables aux réformes’ bénéficieront d’un soutien accru. Gerd Muller, ministre fédéral, a également plaidé pour un accroissement des investissements du secteur privé en Afrique.

À la mi-janvier, Gerd Muller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, a présenté les grandes lignes d’un ‘Plan Marshall avec l’Afrique’ à la Commission de la coopération économique et du développement du Bundestag. « Nous devons collaborer de manière entièrement nouvelle avec l’Afrique, » a-t-il déclaré. « Nous voulons créer des partenariats de réforme avec les pays favorables aux réformes. Tous ceux qui luttent contre la corruption, mettent en place des systèmes fiscaux, investissent dans l’éducation et font pression pour l’égalité des genres peuvent s’attendre à un soutien accru de notre part. Une politique de développement, à elle seule, n’est pas la solution au problème posé ; ce dont l’Afrique a besoin, ce sont des emplois que seul le secteur privé peut créer –  de la valeur ajoutée locale au lieu de l’exploitation. En Afrique, ce ne sont pas les opportunités qui manquent, y compris pour les entreprises allemandes, » a souligné Gerd Muller lorsqu’il a présenté le projet à Berlin.
  
Invitation à dialoguer avec les partenaires africains , politiciens, universités, société civile   
  
Selon le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), les grandes lignes d’un Plan Marshall avec l’Afrique constituent la base de l’examen d’une future coopération avec le continent.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>