Cette approche requiert une évolution majeure de la volonté politique, ainsi que des actions et des ressources ciblées. Le principal facteur permettant de garantir la réussite d’une activité prometteuse est non seulement que la situation nutritionnelle générale soit parfaitement comprise, mais que la problématique hommes-femmes dans le contexte considéré soit pleinement prise en compte. Pour y parvenir, le programme « Sécurité alimentaire et nutritionnelle, résilience améliorée » cible plusieurs domaines en même temps afin d’améliorer durablement la situation alimentaire et nutritionnelle des populations, et plus particulièrement celle des femmes et des enfants.

Approches sensibles au genre en Inde et au Bénin

En Inde, par exemple, le Programme sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle a décidé, en collaboration avec Mme Archana Chitnis, ministre de la promotion de la femme et de l’enfant, d’élaborer un « calendrier nutritionnel » pour améliorer les connaissances nutritionnelles dans tous les foyers. L’objectif est de promouvoir les aliments saisonniers tels que les céréales, les légumineuses, le lait, les fruits et légumes et d’expliquer comment les préparer et les consommer.