09.10.2018

Toutefois, dans de nombreux pays, la chaîne de valeur du riz manque de structures appropriées de production, de transformation et de commercialisation et est handicapée par l’utilisation inefficace et dangereuse pour l’environnement des ressources. Toutefois, les consommateurs du monde entier sont de plus en plus au courant des notions de production de riz durable, de sécurité alimentaire et de changement climatique. 
 
La GIZ a utilisé la norme SRP et des indicateurs de rendement (IR) pour s’assurer que les pratiques de riziculture durable sont adoptées dans les pays bénéficiaires du projet. Grâce à son savoir-faire dans la promotion de l’autonomisation des riziculteurs, la BRIA a suscité un intérêt et une prise de conscience quant à l’adoption du cadre de la SRP dans les quatre pays concernés. Des projets pilotes ont été réalisés à différents niveaux d’engagement compte tenu des ressources disponibles et des capacités de chaque pays de la BRIA pour évaluer l’applicabilité, la pertinence et l’acceptabilité de la norme.
 
À en juger par l’expérience menée avec la BRIA, il semble que la norme ait bien rempli son rôle d’outil décisionnel dans l’évaluation et la description des pratiques durables de riziculture telles qu’elles sont couramment définies et comprises par toutes les parties prenantes.