La part de la population active travaillant dans l’industrie agroalimentaire continuera d'augmenter : travailleurs de rizeries en Afrique de l'Ouest.
Photo: © GIZ/Thomas Imo/photothek.net

Potentiel d'emploi dans les chaînes de valeur agricoles

Selon une étude réalisée par l’OCDE pour la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, l’économie alimentaire représente plus de 66 pour cent de l’emploi en Afrique de l’Ouest. Sur ces 82 millions de personnes, 78 pour cent continuent de travailler dans l'agriculture. L'étude montre qu’il existe un potentiel d'emploi de plus en plus important dans le système alimentaire étendu, en particulier dans la manutention et la transformation des aliments.

Les économies basées sur l'agriculture sont confrontées au défi de créer un grand nombre d'emplois pour leur population jeune qui connaît une croissance rapide. Des revenus et des salaires suffisamment élevés sont également nécessaires pour augmenter le pouvoir d'achat des travailleurs, de stimuler ainsi la demande de biens et de services en dehors de l'agriculture et de créer de nouvelles possibilités d'emploi. Dès 2018-2019, le projet sectoriel « Commerce agricole, promotion de l’agriculture et financement agricole » de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH a, conjointement avec d'autres projets sectoriels, fait réaliser deux études consacrées à cette question par le secrétariat du Club du Sahel auprès de l'OCDE et la Michigan State University pour le compte du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). 

Les résultats sont résumés dans la note de synthèse « Création d’emplois pour la jeunesse africaine – Les chaînes de valeur agricole offrent-elles des solutions ? »

La croissance démographique, la croissance économique et l'urbanisation entraînent une augmentation de la demande d'aliments plus diversifiés et de meilleure qualité. Outre les possibilités d'emploi immédiates ainsi offertes, les emplois dans les processus de production et de services en amont et en aval du système alimentaire étendu (par exemple la manutention des aliments, la transformation, l'emballage, la commercialisation) sont particulièrement importants.

Augmentation des entreprises agroalimentaires dans les zones rurales
 

Selon les études, environ 66 pour cent de tous les salariés en Afrique de l'Ouest travaillent dans le secteur de la production alimentaire. Bien qu'un grand nombre d'entre eux travaillent dans l'agriculture, la part de l'emploi hors exploitations est en augmentation et représente déjà 31 pour cent de l'emploi non agricole total. Bien qu'à ce jour les entreprises de transformation n'emploient qu'une petite partie d'entre eux, leur importance va croître rapidement, car elles sont implantées dans les zones rurales et péri-urbaines et créent donc des emplois et des revenus au niveau local. Il est intéressant de noter que ces emplois sont principalement créés par des PME (informelles), le « niveau intermédiaire caché » qui continuera à jouer un rôle clé.

Même si les chaînes de valeur agricoles, de la ferme à la table, ne peuvent offrir des sources de revenus suffisantes à l'ensemble de la population rurale, les marchés agroalimentaires en pleine croissance offrent néanmoins des perspectives d'emploi relativement diversifiées, notamment pour les jeunes adultes et les femmes. Le secteur de la logistique alimentaire, en particulier, présente de faibles barrières à l'entrée et enregistre une forte demande en raison des taux d'urbanisation. Ces opportunités peuvent être renforcées par des investissements publics et privés ciblés, par exemple dans une croissance de la productivité à grande échelle dans l'agriculture ou dans les technologies de l'information et de la communication.

Dr. Heike Höffler, Deutsche Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, Bonn/Eschborn, Allemagne

Pour en savoir plus :
Note de synthèse de la GIZ 
Notes Ouest-africaines de l’OCDE
Brief & Graphs (l’OCDE)
Michigan State University Paper: Africa's evolving employment trends: Implications for economic transform (en anglais)

Cookie settings