Flux migratoires internationaux: principales données et tendances

La migration est un phénomène d’une ampleur considérable. La proportion de migrants dans la population des pays industrialisés a doublé au cours des trois dernières décennies et la somme des envois de fonds dans les pays en développement est supérieure à celle des investissements étrangers ou de l’aide internationale. Dans de nombreux pays en développement, le pourcentage de la population travaillant à l’étranger et le pourcentage du produit intérieur brut (PIB) représenté par les envois de fonds sont à deux chiffres.

La migration est un phénomène hétérogène et complexe. Ses impacts variés au niveau individuel et collectif sont par conséquent difficiles à mesurer et dépendent de nombreux facteurs – notamment des compétences et des anciens emplois des migrants, des antécédents migratoires (existence et situation géographique d’une vaste diaspora), des secteurs concernés, des structures du commerce et de la production, du climat des investissements, ainsi que de la taille et de la situation géographique du pays.

Il est de plus en plus reconnu que les migrants constituent une source inestimable de développement et de réduction de la pauvreté dans leurs pays d’origine.

Isolina Boto
Centre technique de développement agricole et rural – CTA
Bureau de Bruxelles
Bruxelles, Belgique
Boto(at)cta.int