Les combustibles bois au Kenya et au Rwanda: un moteur de l’économie des zones rurales

Dans les pays en développement, le secteur des combustibles bois constitue une importante source d’énergie, qu’il s’agisse du bois de chauffage ou du charbon de bois, et de moyens d’existence pour les pauvres vivant en milieu rural, aussi bien en termes de création d’emplois que de génération de revenus tirés de la vente de ces produits.

Au Rwanda, en 2007, le chiffre d’affaires lié aux combustibles bois a été de 122 millions de dollars US, soit environ 5 pour cent du PIB du pays. Au Kenya, la consommation annuelle de charbon de bois atteint 1,6 million de tonnes pour un chiffre d’affaires d’environ 419 millions de dollars US. Près de 20 pour cent des recettes tirées du bois de chauffage et plus de 40 pour cent de celles qui le sont du charbon de bois reviennent aux exploitants et aux ouvriers des zones rurales des deux pays, ce qui stimule les économies locales.

Le présent article est un extrait d’une étude effectuée en 2010 au Kenya et au Rwanda. Il souligne l’importance du secteur pour les zones rurales dans lesquelles il contribue à réduire la pauvreté énergétique et financière.

Geoffrey Ndegwa
Université de sciences appliquées de Cologne
Cologne, Allemagne
gefmaina(at)yahoo.com

Dr Thomas Breuer

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Prof. Dr Johannes Hamhaber
Institut de technologie dans les regions tropicales de l’université de Cologne