Trouver un juste équilibre entre la satisfaction des besoins de subsistance et la protection de l’environnement

Les populations vivant aux alentours d’aires protégées doivent développer de nouveaux moyens de subsistance pour assurer leur survie. Les populations riveraines des forêts dépendent souvent de l’utilisation des produits et services que leur offrent les ressources naturelles. L’exploitation de ces produits jadis «gratuits» est aujourd’hui réglementée et limitée, notamment pour des raisons environnementales.

Comment trouver un juste équilibre entre les besoins des riverains pauvres et les impératifs de conservation de la riche diversité ? L’article traite des capacités d’adaptation des ménages, des nouvelles sources de moyens d’existence et des facteurs d’amélioration.

Dr Karin Gaesing
Université technique de Dortmund
Département de l’aménagement du territoire
Dortmund, Allemagne
karin.gaesing(at)tu-dortmund.de