Des cordons pierreux contre la désertification

Au Burkina Faso, le potentiel en terres arables à vocation agricole est épuisé. À l’avenir, la population en rapide expansion ne pourra être nourrie que s’il est possible d’accroître les rendements sur les terres cultivées existantes. Grâce à la construction de cordons pierreux le long des courbes de niveau, il est possible de mieux exploiter l’eau de pluie et de stopper l’érosion.

En combinaison avec l’épandage de fumier organique, les agriculteurs parviennent ainsi à doubler les rendements de céréales. Les agriculteurs investissent beaucoup de travail non rémunéré, mais ont besoin d’un soutien pour le transport des pierres. Les activités des projets couronnés de succès ne devraient donc pas être interrompues, mais au contraire être poursuivies et étendues.

Melchior Landolt
Agro-économiste
Terra-Verde e.V.
73230 Kirchheim Teck, Allemagne
kontakt(at)terra-verde.de