Une algue pour lutter contre le paludisme?

Une algue rouge vivant dans la mer qui baigne les îles Fidji pourrait contribuer à lutter contre le paludisme. Une équipe de chercheurs américains a découvert que l’algue Callophycus serratus contient des composés chimiques capables de détruire le parasite responsable du paludisme, le Plasmodium falciparum. Cette algue produit diverses substances antimicrobiennes qui semblent agir essentiellement contre les champignons microscopiques.

Toutefois, comme l’ont montré des essais en laboratoire, elles sont également efficaces contre plusieurs bactéries, par exemple le SARM des hôpitaux et mêmes des cellules cancéreuses. Les chercheurs déclarent que même de faibles concentrations de ces substances pourraient également détruire les parasites responsables du paludisme, mais que des travaux approfondis sont encore nécessaires avant de pouvoir les utiliser dans des médicaments. Ainsi, des tests doivent être réalisés pour s’assurer que les composés sont inoffensifs pour l’homme et l’animal.

Selon l’Organisation mondiale  e la santé, il y a de 300 à 500 millions de nouveaux cas de paludisme par an dans le monde et un million de personnes en meurent.
(dadp/wissenschaft.de/sri)