Vers une gouvernance mondiale de la sécurité alimentaire

Le système actuel de « gouvernance alimentaire mondiale » n'offre pas de sécurité adéquate contre les crises alimentaires futures et n'offre pas de garantie de succès dans l'éradication de la faim chronique. En dépit d'un énorme accroissement de la production alimentaire, le nombre des personnes souffrant de la faim ne cesse d'augmenter. Pour inverser cette tendance, l'autorité et les pouvoirs du Comité de la sécurité alimentaire mondiale devraient être considérablement renforcés.

Parmi les stratégies envisageables, la réalisation d'investissements accrus dans le développement rural continuera certes de jouer un rôle important, mais la sécurité alimentaire globale nécessite un éventail de mesures bien plus large. La garantie d'un accès immédiat à de la nourriture, en particulier, permettrait à des millions de personnes de s'affranchir durablement du cercle vicieux de la faim et de la pauvreté. Le Sommet des Nations unies de septembre 2010 n'a pas su saisir la chance d'en poser les jalons et de contribuer ainsi à la réalisation de plusieurs des Objectifs du Millénaire pour le développement. D'autres occasions devront à présent être trouvées. 

Professeur Dr Hartwig de Haen
Göttingen, Allemagne
h.dehaen@web.de

Andrew MacMillan

Scansano, Italie
andrew.macmillan(at)alice.it