Investissement étranger direct au Mozambique ? une perspective gouvernementale

La terre est, au Mozambique, le principal facteur de production et l?une des bases principales de la prospérité. Selon des estimations, seulement 15 % environ des surfaces disponibles sont utilisés à des fins agricoles. Il est prévu que près de sept millions d?hectares feront l?objet d?investissements étrangers directs. Le gouvernement du Mozambique a édicté une série de lois afin de faire entrer des investisseurs étrangers dans le pays et de préserver en même temps les intérêts de la population rurale locale.

Étant donné qu?il est politiquement stable et permet l?accès aux marchés régionaux (Communauté de développement d?Afrique australe, SADC) et internationaux (Organisation mondiale du commerce, OMC), le pays est attrayant pour les investisseurs étrangers. L?un des obstacles pourrait être le fait que l'ensemble des surfaces appartiennent à l'État et qu?elles ne peuvent être louées que pour une période maximale de 50 ans. Si l?objectif premier de toutes les lois et réformes est de protéger la population rurale, le gouvernement n?en souhaiterait pas moins améliorer le climat des investissements et des affaires pour les entreprises du secteur privé.

Salim Cripton Valá
Direction de la promotion du développement rural
Ministère de la Planification et du Développement
Maputo, Mozambique

salimkrvala(at)yahoo.com.br