Investissements fonciers : Les peuples autochtones perdent leurs moyens d?existence

Dans de nombreux nations asiatiques, africaines et sud-américaines, les populations autochtones sont chassées de leurs maisons : les autorités gouvernementales louent des centaines de milliers de hectares de terres appartenant aux populations locales qui, dans de très rares cas, possèdent des titres fonciers qui sont reconnus par les autorités. Bien que, dans de nombreux cas, leurs ancêtres aient vécu sur ces terres pendant des siècles, ces droits n?ont jamais été inscrits dans les registres cadastraux. Le mode de vie et d?existence d?un grand nombre de populations autochtones est sévèrement menacé par la vente de leurs terres. Pour eux, une telle vente n?est pas une question de profits, mais de survie.

 
Ulrich Delius
Spécialiste pour l?Asie
Société pour les peuples menacés
Göttingen, Allemagne
asien(at)gfbv.de