Archives, Edition 2004/02

Développement économique en milieu rural, Volume 11 No 2/2004

Renouvellement de l?attention portée au développement rural

Un renouvellement de l?attention portée au développement rural s?impose pour promouvoir la croissance et diminuer la pauvreté. Ceci devrait amorcer une accélération des investissements ruraux en biens publics et une innovation au niveau des institutions rurales. Ces deux prescriptions générales exigent une adaptation spécifique aux niveaux régional et national ; il faut, par ailleurs, avoir présent à l?esprit que les économies rurales ne peuvent pas emprunter efficacement la voie de la croissance sans tenir compte des rapports qui lient la ville et le monde rural.
 
Professeur Dr. Joachim von Braun
Directeur général de l?Institut de recherche sur la politique alimentaire internationale (IFPRI)
Washington, D.C., États-Unis
J.vonbraun@cgiar.org

Bonne gestion, investissement privé, diminution des subventions au Nord : Facteurs clés de la stimulation du développement rural

La Banque mondiale observe les résultats souvent insatisfaisants du développement rural. La pierre angulaire de la proposition de la Banque mondiale pour inverser cette situation réside dans la reproduction des expériences positives des quelques pays en développement qui réussissent leur développement. Une plus grande attention devrait être accordée à d?autres problèmes importants auxquels le développement rural doit faire face comme l?incidence des subventions des pays industriels, les préoccupations d?ordre environnemental et le rôle du secteur privé.
 
Kevin Cleaver
Responsable pour l?agriculture et le développement rural
Banque mondiale
Washington, D.C., États-Unis
KCleaver@worldbank.org

Coopération public-privé pour la croissance en faveur des régions pauvres

Les investissements privés dans les régions rurales : réalité ou vision ?
Dans la plupart des pays en développement, la croissance économique est plus forte dans les zones urbaines que dans les zones rurales. Le concept de responsabilité partagée pour la coopération public-privé pourrait déboucher sur une approche qui encourage l?investissement privé et favorise la croissance économique dans les régions rurales. Les gouvernements locaux jouent un rôle critique pour la mise sur pied de fonds d?investissement publics. Les banques de développement et les bailleurs de fonds doivent aussi harmoniser leurs efforts.
 
Christian Henckes
Eija Pehu
Banque mondiale
Washington, D.C., États-Unis
chenckes@worldbank.org
 
Michael Krake
Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement
Bonn, Allemagne

La décentralisation ? porte d?entrée du développement économique

Les processus de décentralisation en cours dans de nombreux pays en développement ouvrent de nouvelles perspectives à un développement économique local durable. Cependant, en raison d?un manque de capacités en moyens humains et financiers, seules quelques communes sont en mesure de saisir l?opportunité qui leur est ainsi offerte. Au travers de fonds d?investissement communaux, la coopération financière de la Banque allemande de développement, la KfW, soutient la décentralisation administrative, politique et financière.
 
Susanne Hesselbarth
SHDC Development Consulting
Neuheim, Suisse
Susanne.Hesselbarth@shdc.ch

La Farm Bill américaine et la culture du coton : Le développement rural est-il contrecarré par l?OMC ?

La dernière réunion ministérielle de l?Organisation mondiale du commerce (OMC) à Cancun a échoué, notamment parce que les grands États industrialisés protègent leurs marchés et subventionnent leur agriculture. Adoptée au nom de nouvelles politiques protectionnistes, la Farm Bill (loi agricole) américaine et ses retombées sur d?importants produits des pays en développement en est un parfait exemple.
 
Dr. Helmut Albert
Helmut.Albert@gtz.de
Eberhard Hauser
Eberhard.hauser@gtz.de
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit GmbH
(Coopération technique allemande)
Eschborn, Allemagne

Mobiliser les ruraux pauvres pour un meilleur développement économique

Le concept de la mobilisation sociale joue un rôle clé dans les stratégies de réduction de la pauvreté. Les expériences accumulées sur le terrain indiquent que dès que les ruraux pauvres sont mobilisés et travaillent ensemble au sein d?organisations communautaires autocontrôlées, ils peuvent mieux maîtriser les ressources locales pour des activités génératrices de revenus et constituer des coalitions avec d?autres forces sociales pour faire entendre leurs voix au niveau des politiques régionales et nationales.
 
Lüder Cammann
InWEnt ? Internationale Weiterbildung und Entwicklung gGmbH
Société internationale pour la formation continue et le développement
Feldafing, Allemagne
Lueder.Cammann@inwent.org
 
David H. Mueller
Albert Weinmann
LWF ? Fédération luthérienne mondiale
Programme pour le Cambodge
Phnom Penh, Cambodge
prog@lwfcam.org.kh

Aide alimentaire

L?aide alimentaire dans la lutte contre la pauvreté : une nouvelle légitimation ?
La lutte contre la faim est en même temps une lutte contre la pauvreté et l?un des grands défis pour la politique au Nord et au Sud. Des mesures différenciées doivent être prises pour combattre les différentes causes de la faim et de la pauvreté : situations de crise aiguës, d?une part, et insécurité alimentaire structurelle à caractère durable, d?autre part. La sécurité alimentaire doit faire partie intégrante de toutes les stratégies nationales de réduction de la pauvreté et exige donc une politique structurelle globale.
 
Dr. Michael J. Hofmann
Ministère fédéral de la Coopération
économique et du Développement
Bonn, Allemagne
Hofmann@bmz.bund.de

La Convention relative à l?aide alimentaire : instrument pour améliorer la sécurité alimentaire ?

Pour savoir si la Convention relative à l?aide alimentaire (CAA) sert à améliorer la sécurité alimentaire, nous devons expliquer comment la Commission européenne perçoit le concept de sécurité alimentaire et l?utilisation de l?aide alimentaire, comment ces deux concepts sont mutuellement liés, et évaluer la CAA en tant qu?instrument de coopération au développement.
 
Amalia Garcia-Tharn
Commission européenne
Direction générale pour le développement
Bruxelles, Belgique
Amalia.Garcia-Tharn@cec.eu.int

Le programme alimentaire mondial

Lutter contre la faim avec l?aide alimentaire
L?objectif de l?aide alimentaire est de lutter contre la faim dont souffrent les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables de la population mondiale, en particulier les femmes et les enfants. Le Programme alimentaire mondial (PAM) est la plus importante organisation du monde s?étant donné cet objectif à atteindre. Selon le PAM, tous les accords internationaux sur l?aide alimentaire, y compris la Convention relative à l?aide alimentaire, doivent promouvoir l?utilisation la plus efficace des aliments en vue d?aider directement les pauvres qui ont faim.
 
Allan Jury
Responsable
Service de sécurité alimentaire,
des filets de sécurité et des secours
Programme alimentaire mondial (PAM)
Rome, Italie
Allan.Jury@wfp.org

Vision de l?aide alimentaire internationale par un bailleur de fonds

Le gouvernement des États-Unis considère ses programmes internationaux d?aide alimentaire comme un moyen d?assurer la sécurité alimentaire des personnes pauvres vivant dans les pays en développement. Mais ce n?est que l?un des nombreux outils que les États-Unis mettent à la disposition des pays en développement pour soutenir cet objectif.
 
Mary Chambliss
Ministère de l?Agriculture des États-Unis
Washington, D.C., États-Unis
MaryChambliss@fas.usda.gov

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) dans le cadre de l?aide alimentaire

La Zambie dit « NON » aux OGM-maïs des États-Unis
La Zambie est le premier pays de l?histoire à avoir refusé une aide alimentaire parce que celle-ci comportait des organismes génétiquement modifiés. Ce refus a entraîné une violente polémique avec les États-Unis qui avaient fourni le maïs en question. Aujourd?hui, le pays mise sur son autosuffisance alimentaire grâce à des produits agricoles traditionnels et définit son approche future vis-à-vis de la génétique.
 
Tamás Nagy
Institut européen pour les sciences agro-alimentaires
(Europäisches Institut für Lebensmittel- und Ernährungswissenschaften)
Munich, Allemagne
Tnagy@das-eule.de

L?aide alimentaire ? peut-elle contribuer à la sécurité alimentaire dans les régions touchées par le SIDA

« Depuis le VIH/SIDA, rien n?est plus comme avant en Afrique ». C?est face à ce constat que se pose la question de savoir quel rôle l?aide alimentaire peut jouer, dans quelles situations elle constitue un instrument approprié pour la prévention des infections à VIH ou pour l?amélioration de la santé des personnes vivant avec le VIH/SIDA et si elle peut être une assurance de survie pour les ménages dont les chefs de famille sont morts du sida.
 
Dr. Bernd Schubert
Berlin, Allemagne
Beschubert@gmx.de

Éducation en milieu rural

Le rôle de l?éducation des populations rurales pour atteindre les Objectifs du Millénaire
Dans le monde, 130 millions d?enfants d?âge scolaire ne fréquentent pas l?école et près de 1 milliard de personnes sont analphabètes ; la plupart vivent en zones rurales. C?est pourquoi la FAO et l?Unesco ont lancé une nouvelle initiative mondiale intitulée « Éducation des populations rurales (EPR) ». Cette initiative est axée sur l?élargissement de l?accès des enfants, des adolescents et des adultes à une éducation de base de qualité, la priorité étant donnée aux déséquilibres entre les sexes.
 
Lavinia Gasperini
Ester Zulberti
Service de vulgarisation, éducation et communication de l?Organisation des Nations Unies pour l?Agriculture et l?Alimentation (FAO)
Rome, Italie
Ester.Zulberti@fao.org

L?éducation, base de la lutte contre la pauvreté

Le droit à l?éducation est un droit de l?homme reconnu internationalement. Or, des millions de personnes, principalement dans les zones rurales, n?ont pas accès aux établissements d?enseignement ; les femmes sont particulièrement touchées par ce phénomène. Dans les discussions sur le rôle de l?éducation, on oublie souvent que celle-ci ne transmet pas uniquement le savoir, mais qu?elle contribue aussi dans une large mesure à renforcer la prise de conscience des populations et qu?elle pose donc en cela les bases du développement économique et social.
 
Anja Mertineit
Chargée de Développement rural
Division asiatique
Misereor
Aix-la-Chapelle, Allemagne
Mertinei@misereor.de

Les villages numériques ? un rêve revisité

Les technologies modernes de l?information et de la communication (TIC) sont largement considérées comme un instrument du changement et comme le moteur de la révolution de l?information, laquelle a transformé les institutions, les entreprises et la vie de nombreuses personnes dans le monde entier, des grandes villes aux villages les plus éloignés. De nombreuses personnes considèrent l?accès à ces technologies comme la condition sine qua non du développement durable. Mais la grande partie de la population mondiale ne bénéficie toujours pas des nouvelles technologies.
 
Kevin Painting
Gesa Wesseler
CTA ? Centre technique pour la coopération agricole et rurale (ACP-EC)
Wageningen, Pays-Bas
wesseler@cta.int

L?exemple de l?Afrique de l?Ouest et de l?Afrique centrale

La formation rurale, une clé pour les Objectifs du Millénaire ?
Les investissements dans les zones rurales ont continué à diminuer. Sans une formation agricole spécialisée, il ne sera pratiquement pas possible aux producteurs agricoles d?affronter la dure concurrence qui règne sur les marchés mondiaux. Pour atteindre les Objectifs du Millénaire, des investissements considérables devront être consentis à la formation. Des instruments de financement comme les Documents de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) et les CDD pour les zones agricoles pourraient aboutir à des améliorations sur ce plan.
 
Christian Fauliau
Economiste en chef ? Spécialiste en développement des capacités agricoles et rurales
Banque mondiale
Washington, D.C, États-Unis
Cfauliau@Worldbank.org

Apprentissage local lié

L?émergence du développement poussé par la demande
Cet article présente les expériences de l?International Support Group (ISG) relativement à l?élaboration d?un processus opérationnel pour l?émergence d?un développement « poussé par la demande » qu?on appelle « apprentissage local lié ». Cette appellation fait référence à l?importance de l?apprentissage local pour faire avancer le développement et du lien entre cet apprentissage et les services de développement ainsi que les forums politiques en dehors du village.
 
Clive Lightfoot
Ricardo Ramirez
Annemarie Groot
Reg Noble
Maria Fernandez
The International Support Group (ISG)
Montpellier, France
Clive.lightfoot@agropolis.fr

Les Réseaux de Formation Rurale ? A l?origine : Les Centres des Métiers Ruraux en Côte d'Ivoire

Une qualification professionnelle pour tous?
La plupart des pays du Sud ne peuvent pas financer la « formation professionnelle pour tous » telle qu'elle existe sous sa forme conventionnelle. Cependant, si une telle exigence est rationnelle, elle doit aussi absolument faire partie intégrante d?une stratégie de lutte contre la pauvreté. Elle s?insère dans les efforts internationaux actuels qui visent à garantir une éducation primaire à tous les jeunes, garçons et filles et contribue à lui donner tout son sens.
 
Professeur Dr. Irmfried Neumann
Collège Wiesbaden
(Fachhochschule Wiesbaden)
Geisenheim, Allemagne
irmfried@Neumann.net