Archives, Edition 2004/01

Services publics et privés

Prestations de services ruraux ' Les rôles respectifs du secteur public et du secteur privé

Ces dernières années, un intérêt croissant a été accordé aux alternatives au modèle standard de services ruraux conçus, financés et fournis par un ministère ou une agence du gouvernement central. Cet intérêt est lié à une réévaluation du rôle de l'Etat et à la recherche de l'efficience économique et de solutions basées sur le marché. Ce document se penche sur les principes sous-jacents utilisés pour déterminer les rôles du secteur public et du secteur privé dans la prestation de services, ainsi que sur les questions pratiques liées à leur mise en 'uvre.
 
Stephen Akroyd
David Hoole
Oxford Policy Management Institute
Oxford
Grande-Bretagne
Stephen.akroyd@opml.co.uk

L'avenir des services agricoles en Afrique

Le secteur des services agricoles de nombreux pays partenaires de la coopération internationale est en mutation, en particulier en Afrique subsaharienne. Les réformes engagées dans ce secteur amènent à redéfinir le rôle de l'Etat ainsi que la nature et l'étendue des tâches qui lui incombent, et transfèrent certains services d'appui à l'agriculture à des prestataires de services privés.
 
Helmut Albert
Helmut.Albert@gtz.de
Andreas Springer-Heinze
Andreas.Springer-Heinze@gtz.de
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ) GmbH
Eschborn
Allemagne

Quel rôle le secteur privé peut-il jouer dans les régions rurales ? Des services privés aussi pour les pauvres ?

Les prestations d'infrastructure et de services ne sont plus imaginables aujourd'hui, dans les pays en développement aussi, sans participation du secteur privé. Dans l'espace rural et dans l'infrastructure sociale, des solutions ressortissant à l'économie privée ne se mettent toutefois que lentement en place si un coup de pouce n'est pas donné au départ. Une coopération au développement orientée sur les structures et une aide aux communes contribuent à l'aménagement d'un contexte favorable et encouragent les approches innovateurs.
 
Dr. Wolfgang Bichmann
Directeur du département infrastructure sociale, politique sociale
et protection de l'environnement
KfW Entwicklungsbank
Francfort-sur-le-Main
Allemagne
Wolfgang.Bichmann@kfw.de

Le programme de développement de Kilifi au Kenya. Les communes comme prestataires de services publics.

Le rôle important des communes constituées dans le développement rural retient dans le monde entier l'attention de la coopération internationale. La Banque mondiale a désigné le « Community Driven Development », le développement géré par la communauté, comme l'un de ses trois domaines prioritaires. Un article paru récemment dans cette revue sous la plume d'Uwe Otzen (numéro 1/2003) voit dans le développement soutenu par la communauté « la voie royale pour sortir de la pauvreté ». Le présent article vient corroborer cette thèse.
 
Dr. Walter Salzer
61462 Königstein
Allemagne
salzer@12move.de

L'auteur est conseiller pour le programme de développement du district de Kilifi.Le projet est suivi par GFA terra systems pour le compte de la GTZ.

L'assurance maladie au Sénégal. La plupart des habitants des pays en développement ne.

Les organisations paysannes au Mali
Les semences de l'avenir
Au Mali, la naissance d'un mouvement paysan s'est faite sur la base d'actions concrètes qui apportent un service aux agriculteurs. A travers l'exemple d'une organisation paysanne malienne engagée depuis plus de trois ans dans l'action technique, on peut dégager quelques leçons pour mieux soutenir les organisations paysannes naissantes.
 
Denis Pesche
CIRAD - Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
Montpellier
France
Denis.Pesche@CIRAD.fr

Services by the people for the people. Farmer organizations in Mali.

Several farmer organizations in Mali have joined together to form a national association. These organizations work together with government agencies and agricultural research institutes and also offer agricultural extension services to farmers. Their efforts are directed towards producing certified quality seed and to enhancing agricultural productivity without support from the Malian state.
 
Denis Pesche
Executive Secretary
Inter-Réseaux Développement Rural
Paris
France
Denis-pesche@inter-reseaux.org

Exploiter et protéger la forêt

La forêt et les conventions internationales : où en sommes-nous en 2003 ?

Depuis les années 1980, les pertes dramatiques de forêts dans le monde émeuvent les spécialistes autant que le public. Depuis lors, on travaille à des concepts visant à contrecarrer cette évolution. Depuis les années 1990, les gouvernements poursuivent également des négociations intensives sur des réglementations destinées à préserver la forêt. Cet article dresse un bilan des résultats atteints au cours des dix dernières années et commente les actions possibles pour l'avenir.
 
 
Matthias Schwoerer
Responsable du département
Exploitation forestière durable,
préservation internationale des forêts
Ministère fédéral de la Protection
des Consommateurs, de l'Alimentation et de l'Agriculture
Bonn
Allemagne
Matthias.Schwoerer@bmvel.bund.de

Gestion forestière durable dans le bassin du Congo : n'est-il pas trop tard ?

Chaque année, dans le monde, environ 15 millions d'hectares de forêts disparaissent. Les causes essentielles de cette disparition résident dans les faiblesses structurelles de nombreux pays et dans des politiques forestières inadaptées. Pour s'opposer à la poursuite de la destruction des forêts du bassin du Congo, les sept Etats riverains - Cameroun, République du Congo, République démocratique du Congo, Gabon, République centrafricaine, Tchad et Guinée équatoriale - se sont fixé comme objectif commun dans la Déclaration de Yaoundé de renforcer la protection de ces forêts.
 
Dr. Uschi Eid
Députée, secrétaire d'Etat,
Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement
Berlin
Allemagne

Protection de la nature sans frontières. La gestion des aires protégées et des zones tampons.

La protection moderne de la nature contribue aujourd'hui au maintien de la biodiversité et des écosystèmes et, par-là même, à la promotion du développement des espaces ruraux et à la lutte contre la pauvreté des populations qui vivent dans ces espaces. Les zones tampons qui entourent les aires naturelles protégées, dans lesquelles des formes d'utilisation durable des terres incluent également la gestion de la faune sauvage, jouent un rôle important dans ce contexte.
 
Dr. Christian Ruck
Membre du Bundestag
Berlin, Allemagne
christian.ruck@bundestag.de
 
Dr. Thomas Petermann
InWEnt
Leipzig, Allemagne
thomas.petermann@inwent.org.de</a
 
Dr. Wolf Krug
Centre de recherche économique et sociale sur l'environnement global
Londres, Grande-Bretagne
wolf.krug@swala.de

La réserve de biosphère de Bosawas au Nicaragua. Equilibre des intérêts de l'homme, de l'animal et de la forêt.

La réserve de biosphère de Bosawas est menacée par une exploitation illégale et des formes d'exploitation inappropriées. En même temps, cette région est un « hot-spot » de la biodiversité. Un projet national, soutenu par la coopération au développement, vise à préserver les forêts encore existantes en intégrant l'agriculture, l'élevage et l'exploitation forestière, principalement dans les zones tampons.
 
Robert Dilger
Wilfried Leupolz
Proyecto Bosawas-SETAB-GTZ/KfW
Managua
Nicaragua
E-mail : bosawas@tmx.com.nl

Financement d'une exploitation durable des forêts

Quels sont les problèmes du financement d'une exploitation durable des forêts ? Cette question alimente un dialogue intense de la communauté internationale aux Nations Unies. Ce dialogue a commencé avec le Groupe intergouvernemental sur les forêts (IPF, 1995-1997), il s'est poursuivi avec le Forum intergouvernemental sur les forêts (IFF, 1997-2000), qui a été relayé par le Forum des Nations Unies sur les forêts (UNFF).
 
Claus-Michael Falkenberg
Hamburg
Allemagne
Claus-Michael-Falkenberg@t-online.de

L'utilité de la certification : La foresterie durable n'est pas un jeu d'enfant

La tradition séculaire d'une exploitation forestière durable en Europe centrale amène à penser que la durabilité dans la forêt est une évidence. En fait, exploiter une forêt est une aventure hasardeuse, d'autant plus lorsqu'elle doit s'inscrire dans la durée. Les conditions à remplir pour obtenir un label de durabilité comme le FSC sont encore revues à la hausse, car à la base de ce label, on trouve le concept de durabilité des conventions de Rio, un concept qui implique plus que la simple repousse des arbres.
 
Dr. Dietrich Burger
Katrin Gothmann
Barbara Lang
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ)
Eschborn
Allemagne
dietrich.burger@gtz.de

Élargissement d'UE et pays en développement

De la transition à l'adhésion à la Union Européenne

Les dix Etats d'Europe centrale et orientale qui adhéreront à l'UE en 2004 ont eu dix ans pour se préparer. Auparavant, ils auront toutefois connu des transformations en profondeur. Le passage simultané à la démocratie et à l'économie de marché a représenté de très gros efforts pour ces pays.
 
Professor Dr. Klaus Frohberg
Centre pour la recherche sur le développement (ZEF)
Université de Bonn
Bonn
Allemagne
k.frohberg@uni-bonn.de

L'UE des 25 - le plus grand marché intérieur du monde : Opportunité ou danger pour les pays en développement?

En 1997, l'UE a décidé, dans le cadre de son élargissement à l'Est, d'admettre dix nouveaux pays candidats. Dans les négociations qui ont précédé, les effets de cette adhésion sur l'UE des 15 et sur les futurs nouveaux Etats membres ont occupé le premier plan. On a par contre moins parlé des effets sur les pays en développement. Ils sont examinés ici sous l'angle particulier du secteur agricole, qui est d'une importance considérable pour ces pays.
 
Prof. Dr. Franz Heldhues
Sabine Daude
Université Hohenheim
Institut d'économie agricole et sociale
dans les pays tropicaux et subtropicaux (490a)
Stuttgart
Allemagne
Heidhues@uni-hohenheim.de

L'UE élargie et l'OMC. L'équité Nord-Sud ?

Avec l'entrée dans l'UE de dix nouveaux Etats membres en 2004, un espace d'une très grande importance économique, avec 500 millions d'habitants, va voir le jour. Un espace dont la surface cultivée augmentera de 55 pour cent. Du fait de la libéralisation des marchés mondiaux qui s'opère parallèlement, il est difficile d'apporter une réponse claire à la question des effets directs de l'élargissement de l'UE sur les pays en développement.
 
Eberhard Hauser
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ) GmbH
Eschborn
Allemagne
Eberhard.Hauser@gtz.de

Le secteur agricole bulgare se prépare à l'adhésion à l'Union européenne

Avec l'adhésion de la Bulgarie en 2007, c'est un autre Etat agricole qui va faire son entrée au sein de l'UE élargie. Afin de se préparer, la Bulgarie consent des efforts considérables pour améliorer l'infrastructure et le niveau de vie de la population rurale. Le programme SAPARD de l'E apporte une contribution substantielle à la réalisation d'un développement durable dans les zones rurales.
 
Meglena Plugtschieva
Vice-ministre
Ministère de l'Agriculture et des Forêts de la République de Bulgarie
Sofia
Bulgarie
mplugtschieva@nug.bg

La coopération technique comme préparation à l'adhésion à l'UE. Les programmes de développement, un modèle ?

Trois programmes de développement - SAPARD, Twinning et Transform - préparent les pays adhérents et candidats à leur entrée dans l'Union européenne. Ces instruments sont-ils efficaces et applicables à d'autres pays partenaires ?
 
Dr. Detlev Böttcher
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ)
Eschborn, Allemagne
Detlev.boettcher@gtz.de
 
Mike Bartels
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ)
GTZ, Bureau Twinning au ministère fédéral des Finances
Berlin, Allemagne
www.gtz.de/twinning-buero

Préparation à l'entrée dans l'UE. Renforcement des capacités du secteur agricole roumain.

En 1995, la Roumanie a déposé une demande d'adhésion à l'UE. Ceci a eu des répercussions considérables sur la configuration politique du secteur agricole et alimentaire. InWEnt soutient, pour le compte du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement, le processus d'adhésion par des mesures de dialogue et de formation destinées à renforcer les connaissances nécessaires. Le bilan de trois années de travail est très positif.
 
Jens Adler
Chef de projet
InWEnt - Internationale Weiterbildung und Entwicklung gGmbH
Leipzig
Allemagne
Jens.adler@inwent.org
 
Dr. Wolfgang Kunze
Team Consult, consultant et formateur
Feuchtwangen
Allemagne
Kunzetc@t-online.de