Archives, Edition 2003/01

La Politique de Développement

La politique de développement agricole: perspectives

Avec l'effondrement du régime soviétique, l'intérêt pour la coopération au développement a décliné. L'aide au développement agricole, en particulier, a fortement reculé, et ne représente plus qu'environ 6,5 pour cent de l'aide publique au développement. Facteur aggravant: les politiques agricoles des pays industriels continuent de créer des distorsions au niveau des prix des marchés mondiaux, ce qui a des répercussions particulièrement négatives sur le développement agricole des petits pays en développement. L'aide au développement ne retiendra de nouveau l'attention des politiques que lorsque le problème alimentaire dans le monde deviendra un problème de sécurité prioritaire.
 
Dr. Hartmut Brandt
Deutsches Institut für Entwicklungspolitik - DIE
Bonn, Allemagne
Hartmut.Brandt@die-gdi.de

L'allemagne et le Sommet mondial sur le développement durable

Un Sommet mondial sur la réduction de la pauvreté et la globalisation

Le Sommet mondial sur le développement durable de Johannesburg devait être le point de départ d'un nouveau partenariat pour plus de paix, de solidarité et de justice. Mais ce partenariat ne saurait avoir pour parties prenantes que les gouvernements; la société civile et, plus particulièrement, le secteur économique, doivent y être concrètement associés. Il existe un besoin réel de solidarité dans les faits et d'engagement ferme en faveur d'un partenariat mondial. Pour que ce partenariat mondial puisse s'étoffer, il est indispensable de prendre au sérieux les besoins urgents des pays en développement: lutte contre la pauvreté, accès équitable aux marchés internationaux, coopération technologique et mobilisation active autour des problèmes de dimension mondiale tels que le sida et la destruction de l'environnement.
 
Ingrid-Gabriela Hoven
Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Bonn, Allemagne
Hoveni@bmz.bund.de

Dix ans de développement durable

La stratégie du gouvernement fédéral allemand pour la durabilité dans le domaine de l'environnement, de l'alimentation et de la santé
La crise de l'ESB («maladie de la vache folle») en Allemagne a été à l'origine d'une reconception de la politique agricole au début de l'année 2001, avec comme objectif de rétablir la confiance de la population dans l'innocuité et la qualité des produits alimentaires. La nouvelle politique est en harmonie avec la stratégie de développement durable du gouvernement allemand.
 
 
MinDirig. Dr. Dieter Blaschke
Ministère fédéral de la Protection des Consommateurs, de l'Alimentation et de l'Agriculture
Responsable de la Planification
Berlin, Allemagne
e-mail: Dieter.Blaschke@bmvel.bund.d

Rio - Bonn/Berlin - Johannesburg: L' Allemagne et ses engagements en matière de politique de l'environnement et de développement

La Conférence mondiale sur l'environnement et le développement qui s'est tenue en 1992 à Rio de Janeiro a créé le modèle de développement durable, qu'elle a intégré à son programme Action 21, et signé deux importantes conventions: la Convention-cadre sur les changements climatiques et la Convention sur la biodiversité. La Convention sur la lutte contre la désertification a été le résultat d'un processus de négociation engagé à la suite du Sommet de Rio. Beaucoup de progrès ont certes été accomplis ces dix dernières années, mais nous n'avons toujours pas réussi à comprendre le développement durable comme une question interdisciplinaire.
 
Petra Stephan
Consultante
Duisburg, Allemagne
Petra.Stephan@web.de

Le développement durable en Allemagne et en Europe - ou quand les paradigmes changent

Il y a une bonne dizaine d'années, le concept de «développement durable» n'tait connu que des seuls experts et spécialistes. Pour le secteur agricole, l'Action 21 du Sommet de Rio constituait alors le meilleur guide d'une agriculture efficace et performante à l'échelle mondiale. Mais en matière agricole, le développement durable ne doit pas être mis sur le même plan que l'agriculture écologique. Si elles sont correctement gérées, l'agriculture biologique comme l'agriculture conventionnelle peuvent être toutes deux des formes d'exploitation économiquement, écologiquement et socialement viables.
 
Philip Freiherr von dem Bussche
Président de la Deutsche Landwirtschafts-Gesellschaft
Francfort-sur-le-Main, Allemagne
e-mail: info@DLG-Frankfurt.de

Coopération à la formation - Pour construire un développement viable

Hinrich Mercker
InWEnt
Division Politique et gestion de l'environnement
Berlin, Allemagne
e-mail: hinrich.mercker@inwent.org
 
Dr. Thomas Petermann
InWEnt
Développement rural régional et protection de la nature
Internationales Bildungszentrum Zschortau
Zschortau, Allemagne
e-mail: thomas.petermann@inwent.org

Un modèle pour Johannesburg. Le projet pilote «Régions actives - la campagne prend son avenir en main».

Comment mieux promouvoir à l'avenir le monde rural en Allemagne? Quelles mesures peuvent améliorer durablement l'orientation sur le consommateur et encourager une agriculture durablement respectueuse de la nature et de l'environnement? Le projet «Régions actives - la campagne prend son avenir en main» lancé en septembre 2001 par le ministère allemand de la Protection des consommateurs, de l'Alimentation et de l'Agriculture doit contribuer à répondre à ces questions, et à d'autres. Il constitue également un projet pilote dans le cadre de la stratégie nationale de développement durable qui était présentée par l'Allemagne au «Sommet mondial sur le développement durable» qui s'est tenu à Johannesburg.
 
Klaus Heider
Ministère fédéral de la
Protection des consommateurs, de
l'Alimentation et de l'Agriculture (BMVEL)
Bonn, Allemagne
e-mail: klaus.heider@bmvel.bund.de

Un modèle pour Johannesburg - international Projet pilote: l'agriculture durable et adaptée au site pour combattre la faim dans le monde

D'ici 2050, la demande mondiale de produits alimentaires devrait pratiquement doubler. Il y a de par le monde des systèmes d'exploitation agricole durable et adaptée à l'environnement local largement éprouvés, mais on n'a pas encore tiré parti de toutes leurs possibilités, avant tout parce que les utilisateurs potentiels de ces expériences n'ont pas accès aux informations nécessaires. Dans le cadre de sa stratégie nationale de développement durable, le gouvernement fédéral allemand prévoit le lancement d'un projet pilote international visant à promouvoir l'échange de connaissances sur les systèmes d'exploitation adaptée au site à l'échelle du monde.
 
Dr. Christoph Kohlmeyer
Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Bonn, Allemagne
e-mail: kohlmeye@bmz.bund.de

L'énergie

L'approvisionnement des zones rurales en énergie: possibilités et limites des énergies renouvelables

Dans les zones rurales, l'utilisation décentralisée des énergies renouvelables (ER) est l'un des axes d'intervention prioritaires de la coopération allemande au développement. L'utilisation d'énergies renouvelables offre en effet un double avantage: elle aide à réaliser les objectifs définis en matière de politique énergétique et climatique tout en contribuant à résoudre d'autres problèmes propres aux pays en développement. Dans quelle mesure cette remarque vaut-elle pour l'utilisation des énergies renouvelables en milieu rural et celle-ci a-t-elle des limites? C'est ce que nous allons examiner dans cet article.
 
Dr. Rolf Posorski
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ) GmbH
Systèmes énergétiques durables
Eschborn, Allemagne
gtzubi@163bj.com

Les clés de voûte d'un système mondial d'énergie durable

Un tournant à l'échelle planétaire dans l'utilisation de l'énergie est un préalable élémentaire au développement durable. Dans un contexte de mondialisation des flux de produits et de capitaux, mais aussi en raison des risques pesant sur la terre, tels que les changements climatiques ou les catastrophes nucléaires, il nécessite les efforts conjoints des pays du Nord et du Sud. Mais nous en sommes encore loin. Le gaspillage d'énergie dans le Nord et la pénurie d'énergie dans le Sud sont les indicateurs infaillibles de tendances allant à l'encontre d'un système mondial d'énergie durable. La situation peut en effet changer, ainsi que le montrent les scénarios pour l'avenir. Car si ce ne sont pas les visions réalisables qui font défaut, encore faut-il les mettre résolument en pratique.
 
Professor Dr. Peter Hennicke
Président, Wuppertal Institut für Klima, Umwelt, Energie
Wuppertal, Allemagne
Peter.Hennicke@wupperinst.org

Les énergies renouvelables: une option profitable sur tous les plans pour l'approvisionnement en électricité des zones éloignées du réseau?

Les technologies utilisant les énergies renouvelables (TER) offrent-elles des possibilités particulières pour l'électrification des zones rurales des pays en développement? Si oui, où se trouvent leurs limites? Présentent-elles des avantages pour la protection de l'environnement et du climat? L'introduction des TER est-elle susceptible de déclencher des processus de développement positifs? Pour répondre à ces questions, il convient de commencer par examiner si les TER sont rentables - en tenant compte de leurs avantages directs et en comparant leur coût avec celui d'autres technologies.
 
Dr. Paul Suding
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ) GmbH
Protection de l'environnement et gestion de l'énergie
Beijing, République populaire de Chine
gtzubi@163bj.com
 
Dr. Rolf Posorski
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ) GmbH
Systèmes énergétiques durables
Eschborn, Allemagne
Rolf.Posorski@gtz.de

La production d'électricité solaire dans des villages marocains

Avec plus de 300 jours d'ensoleillement par an, le Maroc bénéficie d'excellentes conditions pour l'utilisation d'installations photovoltaïques (PV) pour la production décentralisée d'électricité. En raison de leur coût relativement élevé, ces installations, sont utilisées essentiellement par les couches plus aisées de la population. Dans le cadre du programme national d'électrification rurale, le Maroc vise une diffusion des systèmes photovoltaïques sur une grande échelle pour assurer l'électrification de base de régions reculées, où le raccordement au réseau n'est pas prévu dans un avenir proche. La Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW) soutient ce projet en lui octroyant 5 millions d'euros au titre de la coopération financière (CF).
 
Matthias Schlund
Matthias.Schlund@kfw.de
 
Rolf Seifried
Rolf.Seifried@kfw.de
 
Kreditanstalt für Wiederaufbau
Francfort-sur-le-Main
Allemagne

L'énergie solaire pour le pompage de l'eau. Les pompes solaires pour l'approvisionnement en eau des zones rurales.

Bien que le photovoltaïque compte encore aujourd'hui parmi les modes d'exploitation les plus coûteux de l'énergie solaire, il existe déjà de nombreuses possibilités d'applications intéressantes sur un plan économique. Les pompes solaires, en particulier, constituent une alternative méritant d'être étudiée pour le pompage d'eau potable et pour l'irrigation dans les régions isolées qui ne sont pas raccordées au réseau public de distribution d'électricité.
 
Andreas Hahn
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ) GmbH
Systèmes énergétiques durables
Eschborn, Allemagne
Andreas.Hahn@gtz.de

Le développement alternatif

Développement alternatif :concept, potentiel, succès et limites

Les problèmes liés à la production, au commerce et à la consommation de drogues illicites constituent aujourd'hui pour beaucoup de pays partenaires de la coopération un obstacle massif au développement. Les projets de développement alternatif peuvent contribuer à une diminution de la production illicite de pavot à opium et de coca. Le développement alternatif dépend toutefois de la volonté politique sans ambiguïté du gouvernement national de s'attaquer au problème de la drogue et de créer un contexte économique et social favorable. La lutte contre la drogue et son éradication relèvent de la responsabilité des pays producteurs autant que des pays consommateurs.
 
 
Christoph Berg
Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ) GmbH
Programme d'action Drogues et développement
Eschborn, Allemagne
e-mail: Christoph.Berg@gtz.de

Coopération dans la lutte anti-drogue en Asie du Sud-Est

Les drogues illicites ne sont plus un problème qui concerne un seul pays. En effet, les drogues produites dans un pays vont se retrouver dans d'autres pays pour y être consommées. Rejeter la faute sur les seuls pays producteurs n'améliorera pas la situation. Il faut une action concertée pour mettre fin à la production, au trafic et à la consommation de drogues illicites.
 
Sanong Chinnanon
Programme des Nations unies pour le contrôle international des drogues
(PNUCID)
Centre régional pour l'Asie orientale et le Pacifique
Bangkok , Thaïlande
Sanong.chinnanon@undcp.un.or.th

La culture du pavot à opium en Afghanistan: le développement alternatif offre-t-il des options viables?

Alors que la guerre contre le terrorisme se poursuit en Afghanistan, une autre bataille reste encore à livrer, la bataille contre la culture du pavot à opium. Selon le Programme des Nations unies pour le contrôle international des drogues (PNUCID), les superficies de pavot à opium pourraient atteindre les 65 000 hectares en 2002. Le gouvernement de transition afghan sait qu'il se doit de réagir, mais il est également conscient du fait que la population rurale tire l'essentiel de son gagne-pain de la production de pavot à opium. Le développement alternatif peut aider à améliorer le niveau de vie des paysans et à éradiquer la culture du pavot.
L' Afghanistan a cependant encore un long chemin à parcourir avant que des progrès notables soient accomplis dans ce domaine.
 
 
Michael Alexander
Consultant
Hambourg, Allemagne
Michael@alexander-consult.de