Le rôle de l?élevage dans l?agriculture africaine

L?élevage représente environ 35 pour cent du produit intérieur brut agricole des pays d?Afrique subsaharienne. La croissance attendue de la consommation de produits d?origine animale offre de bonnes chances d?améliorer les revenus et les moyens de subsistance des ménages pauvres tributaires de l?élevage. Les éleveurs pauvres doivent en même temps faire face à de nombreux défis. Les pauvres ne seront-ils pas mis sur la touche dans la concurrence visant à satisfaire la demande croissante de produits d?origine animale plus sûrs ? Une réduction de l?engagement de l?État dans la fourniture de services de santé animale ne risque-t-elle pas de menacer les petits producteurs? Et les producteurs pauvres seront-ils en mesure de se conformer aux normes de qualité plus rigoureuses requises par l?agro-industrie et la grande distribution ? L?accès limité aux terres, à l?eau et aux chaînes de commercialisation à fort potentiel ne deviendra-t-il pas un obstacle insurmontable à l?amélioration de la production animale à petite échelle ? Une politique énergique en matière d?élevage est indispensable pour garantir l?accès aux ressources naturelles, accroître la production, la productivité, la valeur ajoutée et la stratégie de marque, et renforcer la compétitivité du secteur de l?élevage.  
 

Dr Simplice Nouala
Chargée des ressources animales
Union africaine/Bureau interafricain
pour les ressources animales
Nairobi, Kenya
nouala.simplice@au-ibar.org 
 

  • <a href="/?id=770&issue=single_edition201001">Commander edition individuel (2010/01)</a>