La crise a atteint les populations les plus pauvres de la planète

Contrairement à l?idée reçue que la crise alimentaire de 2007-2008 et la crise économique mondiale n?auraient rien à voir l?une avec l?autre, cet article montre que les deux événements sont dus à des causes macroéconomiques comparables. Il montre en outre que les conséquences de ces deux phénomènes ont des effets cumulatifs qui atteignent les personnes les plus pauvres parmi les pauvres dont la plupart vivent dans les zones rurales des pays en développement ? soit plus d?un milliard quatre cent personnes extrêmement pauvres et plus d?un milliard de personnes qui souffraient de la famine en 2009. L?article explique par quelles interactions les conséquences de ces crises affectent les groupes de population les plus vulnérables au plan économique et exhorte la communauté internationale à réagir à cette situation en investissant davantage dans l?agriculture et le développement rural. 
 

Dr Christoph Kohlmeyer
Tunis, Tunisie
Christoph.Kohlmeyer@gmx.de
 

  • <a href="/?id=770&issue=single_edition201001">Commander edition individuel (2010/01)</a>