Aide alimentaire en nature, bons d?alimentation et transferts monétaires : problèmes clés

Les débats politiques sur la question « Argent ou alimentation » (cash versus food) ne datent pas d?hier. Ces dernières années, ils se sont pourtant intensifiés de façon perceptible, phénomène dû aussi à l?augmentation du prix des produits alimentaires ces derniers temps. Les débats portent sur la recherche et la mise en place de mesures appropriées qui engloberaient aussi bien des aides financières que des systèmes de bons et des collectes de denrées alimentaires comme aide d?urgence pour les ménages particulièrement défavorisés. Pour les programmes qui reposent sur les aides financières, les bénéficiaires touchent de l?argent liquide, tandis qu?avec les systèmes de bons, ils perçoivent des bons pour l?achat de produits alimentaires dans des quantités établies ou pour une somme d?argent donnée dans les magasins sélectionnés. Pour ce qui est des programmes de collectes alimentaires, les nécessiteux reçoivent des produits alimentaires ou des produits agricoles achetés au niveau local. L?article compare les avantages et les inconvénients de chacune de ces options ainsi que leur aptitude et leur viabilité sur la base de cinq facteurs totalement dépendants du contexte, à savoir les objectifs du programme, les conditions du marché, la faisabilité, le rapport coût/efficacité ainsi que les préférences des bénéficiaires.


Ugo Gentilini, PhD
Programme alimentaire mondial ?
PAM
Rome, Italie
Ugo.Gentilini@wfp.org

  • <a href="/?id=770&issue=single_edition200902">Commander edition individuel (2009/02)</a>