10.05.2019

L’introduction d’une vaccination abordable et fiable comme mesure prophylactique ou comme mesure d’urgence est considérée comme un outil pertinent de réduction du taux d’infection de la grippe aviaire. Mais pour pouvoir répondre à de nouvelles épidémies, il importe d’élaborer des vaccins appropriés et de faire en sorte qu’ils soient disponibles dès que possible.

La création conventionnelle de vaccins dans des œufs de poules embryonnés prend de cinq à six mois. La création de vaccins dits à virus fractionné dans les végétaux est une alternative moderne. Les avantages de cette méthode ne se limitent pas aux courtes durées de production permettant une adaptation rapide à l’évolution des virus dans ce domaine ; elle présente également les avantages d’un faible coût de production, de la simplicité d’exploitation à une autre échelle et d’un faible coût infrastructurel.

Un nouveau projet visant à passer de la recherche pure à la pratique

Les chercheurs du groupe de travail de l’IPK sur les phyto-anticorps, dirigé par le professeur Udo Conrad, et les chercheurs de l’IBT ont déjà travaillé à l’élaboration  d’une méthode efficace de création de tels vaccins peptidiques d’origine végétale lors d’un projet antérieur.