Ce qui aura pour effet de multiplier la probabilité de précipitations et d’inondations supérieures à la moyenne dans les régions touchées par la sécheresse due à El Niño ; dans le même temps, ceci aura pour effet une probabilité accrue de sécheresses dans les zones inondées du fait d’El Niño.
 
L’ONU estime que si les mesures nécessaires ne sont pas prises, le nombre de personnes touchées par les effets conjugués d’El Niño et La Niña pourrait atteindre les 100 millions.
 
Il est vital de recouvrer les moyens de subsistance agricoles sérieusement endommagés par les sécheresses liées à El Niño. L’action immédiate permettra de s’assurer que les agriculteurs disposent de quantités suffisantes d’intrants pour les campagnes de plantation à venir.
 
Par ailleurs, la FAO, le FIDA et le PAM redoublent leurs efforts pour atténuer les effets négatifs d’une frappe probable du phénomène La Niña dans les prochains mois et pour tirer avantage des éventuelles opportunités.