Situation des forêts du monde

L’agriculture est encore le moteur principal de la déforestation dans le monde. Il est donc nécessaire de promouvoir d’urgence encore plus d’interactions positives entre ce secteur et celui de la foresterie.

D’après la Situation des forêts du monde (State of the World’s Forests - SOFO)  2016, l’agriculture reste le moteur principal de la déforestation dans le monde; il est donc nécessaire de promouvoir d’urgence encore plus d’interactions positives entre ce secteur et celui de la foresterie afin de construire des systèmes agricoles durables et d’améliorer la sécurité alimentaire.

Publié en juillet 2016, ce rapport de la FAO montre qu’il est possible de renforcer la productivité agricole et d’améliorer la sécurité alimentaire tout en arrêtant -voire en faisant reculer- la déforestation. Le rapport met en exergue les efforts couronnés de succès de la Costa Rica, du Chili, de la Gambie, du Ghana, de la Tunisie et du Vietnam.

La planification intégrée de l’utilisation des terres est un élément essentiel qui permet de trouver un juste équilibre entre les différentes utilisations des terres, sous-tendue par des instruments adéquats pour la formulation de politiques afin de promouvoir la durabilité aussi bien des forêts que de l’agriculture.

L’agriculture se taille la part du lion dans la conversion des forêts. Selon le rapport, dans les pays tropicaux et subtropicaux, l’agriculture commerciale à grande échelle et l‘agriculture locale de subsistance sont respectivement responsables d’environ 40 et 33 pourcent de la déforestation; les 27 pourcent restants sont imputables à l’expansion des zones urbaines, à l’infrastructure et aux industries extractives.
Souhaitant rétablir les faits, le rapport souligne que les forêts remplissent de nombreuses fonctions écologiques vitales qui profitent à l’agriculture et dynamisent la production de denrées alimentaires.

Télécharger la publication  (en anglais)

(FAO/Ob)