Gerd Müller, ministre allemand du Développement (centre), ouvre officiellement le hall d’exposition du BMZ lors de la Semaine verte internationale.
© Rural21

Sensibiliser le consommateur

« Un monde sans faim est possible, grâce à des pratiques d’achat et de production équitables » – tel a été le slogan du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) lors de la Semaine verte internationale de Berlin. Du 19 au 28 janvier 2018, le BMZ a accueilli les visiteurs de l’exposition qui proposait toute une gamme de manifestations et d’activités présentant un intérêt pour les consommateurs.

Le BMZ et 24 ONG partenaires de l’initiative « Un seul monde sans faim » ont attiré l’attention sur le développement rural et le commerce équitable lors de la Semaine verte internationale (IGW) à Berlin, Allemagne. Cette initiative a pour objectifs principaux de lutter contre la faim et la malnutrition tout en protégeant les ressources naturelles, en ouvrant des perspectives d’avenir et en créant des revenus et des emplois dans les zones rurales, notamment au profit des jeunes. Jusqu’en 2020, les mesures de lutte contre la malnutrition devraient toucher plus de 19 millions de personnes. Parallèlement, 14 centres d’innovation verte ont pour objectif d’augmenter de plus de 400 millions d’euros les revenus de 860 000 exploitations agricoles familiales. Après l’Union européenne, l’Allemagne est devenue le plus important donateur mondial pour le développement rural et la lutte contre la faim en Afrique. Lors de l’exposition, le BMZ a cherché à responsabiliser les consommateurs et a montré comment la société civile, les instances religieuses, le secteur public et le secteur privé peuvent avoir une influence sur la production équitable et durable de biens de la vie quotidienne.

Promotion de la production durable et équitable de cacao

Le cacao est un des plus importants produits agricoles du monde et un des plus exportés en Afrique de l’Ouest, ce qui lui confère un potentiel élevé dans toute la région. En plus de créer des emplois dans le domaine de la production, ce secteur offre des possibilités d’emplois dans celui de la transformation. Toutefois, la faiblesse des revenus (inférieurs au seuil de pauvreté), l’absence de structures organisationnelles et le manque de transparence des chaînes d’approvisionnement sont autant de problèmes auxquels les producteurs de cacao sont confrontés. Par ailleurs, le niveau du travail exécuté par des enfants est élevé dans ce secteur, tout comme le sont les taux de déforestation. Dans le cadre de l’IGW, la chaîne de valeur du cacao est présentée aux visiteurs qui, grâce à des lunettes de réalité virtuelle, peuvent se déplacer dans la forêt africaine et apprendre comment le cacao est produit et récolté.

L’initiative pour le coton

Dans le cadre de l’IGW, le BMZ montre tout le travail qu’il y a derrière des produits de consommation courante et donne aux visiteurs une idée de la longueur de la chaîne de fabrication entre le champ de coton et le T-shirt.

Par ailleurs, des spécialités alimentaires africaines, telles que les insectes, peuvent être testées. Des émissions de cuisine quotidiennes en direct et un programme sur scène familiarisent les visiteurs avec les connaissances africaines. Des chanteurs et des compositeurs africains présentent leur musique, et des tables rondes sur le sol, les femmes, le café, le cacao, le coton, ainsi que sur le cérémonial traditionnel du café en Éthiopie, ont été organisées.

 

Daniela Böhm, rédactrice, Rural21

 

Pour en savoir plus : site web du BMZ

http://www.bmz.de/de/service/sonderseiten/gruene_woche/start/index.html