Des mangues biologiques sont cultivées au Mali. Un PPP a été établi avec Morgenland en 2017 afin de commercialiser les mangues en Allemagne. <br/> Photo: GIZ/Sven Bermig

Des mangues biologiques sont cultivées au Mali. Un PPP a été établi avec Morgenland en 2017 afin de commercialiser les mangues en Allemagne.
Photo: GIZ/Sven Bermig

Renforcement de l’éco-compétence des centres d’innovation du BMZ

Les centres d’innovation verts du BMZ en Afrique et en Asie ont pour vocation première d’aider les petits exploitants agricoles, de favoriser l’emploi dans les zones rurales et de renforcer les capacités d’innovation des agriculteurs. Aujourd’hui, la compétence écologique des centres d’innovation verts est renforcée par la contribution de trois organisations internationales d’agriculture biologique.

Le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) a créé, en Afrique et en Asie, des centres d’innovation verts pour le secteur agricole et agroalimentaire destinés à former et conseiller les agriculteurs et à servir de source d’innovations adaptées au site.
 
Lancée dans le cadre du projet « Un seul monde sans faim », l’agriculture biologique dans les centres d’innovation est aujourd’hui renforcée par les organisations IFOAM - Organics International, Naturland et l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL). Depuis mai 2016, un groupe de travail multinational s’emploie à partager les expériences et les connaissances avec les pays. Début décembre 2017, les participants se sont réunis pour la première fois à Nairobi dans le cadre d’un atelier régional.
 
En plus de l’agriculture biologique, l’objectif est également de mettre en place des chaînes de valeur biologique pour la commercialisation au niveau national et international. Dans chacun des neuf pays participants, deux ou trois productions agricoles ont un gros potentiel commercial ou sont importantes pour la sécurité alimentaire. Au Malawi, par exemple, c’est le cas du manioc, du soja et de l’arachide. Au Cameroun, l’accent est mis sur les légumes et la pomme de terre.

Domaines d’intervention détaillés :

Informations sur les marchés, démonstration des avantages de l’agriculture biologique aux décideurs politiques, communication des avantages des produits biologiques dans chacun des pays, et coordination générale de l’initiative. (IFOAM - Organics International)

Études et recherche sur la sensibilisation des consommateurs aux produits biologiques dans les pays ; services facilitant le passage à l’agriculture biologique, la certification des produits et l’accès aux marchés, par les partenaires de Naturland dans le domaine de la transformation et de la commercialisation. (Naturland)

Élaboration de matériels de formation pour les agriculteurs et les vulgarisateurs, formation des partenaires locaux et promotion des échanges entre la recherche et la pratique dans un contexte africain et indien. (FiBL)

Pour en savoir plus 

Roland Krieg, journaliste indépendant, Berlin, Allemagne