10.05.2019

Au moins 680 espèces de vertébrés ont disparu depuis le 16ème siècle et plus de 9 pour cent de toutes les races domestiquées de mammifères utilisées pour l’alimentation et l’agriculture avaient disparu en 2016, et 1 000 races de plus sont menacées.

Cinq moteurs de changement dans la nature

Les auteurs de l'évaluation ont classé les cinq facteurs directs de changement qui affectent la nature et qui ont les plus forts impacts à l’échelle mondiale. Les facteurs responsables sont par ordre décroissant :
(1) les changements d’usage des terres et de la mer;
(2) l'exploitation directe de certains organismes;
(3) le changement climatique;
(4) la pollution et
(5) les espèces exotiques envahissantes.

Le rapport présente également un large éventail d’exemples d'actions en faveur du développement durable et les trajectoires pour les réaliser dans des secteurs tels que l'agriculture, la foresterie, les écosystèmes marins, les écosystèmes d'eau douce, les zones urbaines, l'énergie, les finances et bien d'autres.