Il est important de protéger la base naturelle de vie pour atteindre d’autres objectifs de durabilité.
Photo: © CanStockPhoto

Rapport d’avancement du G7 sur la biodiversité

Dans le cadre de la préparation du sommet du G7 à Elmau, dans le Sud de l’Allemagne, le gouvernement fédéral allemand a publié le rapport d’avancement Biodiversity – a vital foundation for sustainable development (la biodiversité – un élément vital du développement durable). Ce rapport demande à tous les États de faire des efforts supplémentaires pour préserver la biodiversité en tant qu’élément de base de la vie de l’humanité mondiale.

Le 22 mai 2015, le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) a publié le rapport d’avancement pour le sommet du G7 à Elmau intitulé Biodiversity – a vital foundation for sustainable development. Les chercheurs de l’Institut allemand pour le développement (DIE) et du Centre Helmholtz de recherche environnementale (UFZ) ont apporté un soutien fondamental à la production de ce rapport dans lequel les pays du G7 analysent leurs efforts pour la préservation de la biodiversité.
Dans le cadre de la publication du rapport, M. Dirk Messner, directeur du DIE, souligne l’importance du développement durable pour la préservation de la biodiversité. Il explique que pour que la Terre reste sur les bons rails, il faut que le G7 et ses partenaires agissent énergiquement.

Lorsqu’elle a présenté le rapport, Mme Ines Dombrowsky, du DIE, a souligné à quel point il est important de protéger la base naturelle de vie pour atteindre d’autres objectifs de durabilité, par exemple en matière de sécurité alimentaire, de climat et de santé. Pour elle, la biodiversité rend possible tout un éventail de fonctions vitales telles que l’approvisionnement en eau potable et en denrées alimentaires, la disponibilité de remèdes à base de plantes et d’autres médicaments, et la protection contre les inondations. Elle prévient que « malgré les nombreuses activités du G7 et d’autres acteurs, la biodiversité continue de diminuer » et ajoute que « c’est pour cette raison qu’il est important d’accroître les efforts dans ce domaine à l’échelle mondiale. C’est le seul moyen d’améliorer l’état de la biodiversité et des écosystèmes. » Les pays en développement dépendant plus que les autres du bon fonctionnement des écosystèmes, ce sont eux qui sont les plus touchés par la perte de ressources.

Dans le cadre de la publication du rapport, Mme Heidi Wittmer, du Centre Helmholtz de recherche environnementale, a déclaré qu’il « est important que le G7 assume ses responsabilités relativement à son objectif de biodiversité. Le rapport montre clairement qu’il reste encore beaucoup à faire pour enrayer la perte de biodiversité. » La réduction de la biodiversité expose la communauté mondiale à de graves problèmes.

Contexte

Dans son rapport d’avancement, le G7 analyse les progrès réalisés dans la mise en œuvre de son engagement pour la biodiversité depuis le sommet du G8 à Deauville. Lors de cette manifestation, les membres s’étaient également engagés à multiplier leurs efforts pour réduire la perte de biodiversité. Résultat : depuis 2011, le groupe des principales nations industrialisées apporte une importante contribution financière et met continuellement en œuvre des mesures appropriées. Malgré la crise financière, le financement est ainsi resté stable et l’Allemagne et la France ont même doublé leur contribution au financement de la préservation de la biodiversité. Le rapport présente également un certain nombre d’exemples d’approches établies et novatrices adoptées dans les pays membres du G7 et au niveau international pour lutter contre le déclin de la biodiversité. Il souligne tout particulièrement les efforts qui ont également contribué au respect d’autres engagements du G7 dans les domaines du changement climatique, de la sécurité alimentaire et de la santé.

Le rapport, ainsi qu’un résumé en allemand intitulé G7 Elmau Fortschrittsbericht 2015: Biodiversität – Lebenswichtig für nachhaltige Entwicklung, peut être téléchargé sur le site du DIE.

(GDI/wi)

Pour en savoir plus : DIE – spécial G7