Les pauvres, et plus particulièrement ceux vivant dans les régions rurales, ont été le plus durement touchés par la flambée des prix alimentaires enregistrée ces dernières années.
Photo: Ob/Rural 21
<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Suivante > Dernière >>
Le lien existant entre la sécurité alimentaire et la protection sociale a été souligné dans un rapport publié par le Groupe d’experts de haut niveau du Comité de la sécurité alimentaire mondiale. Pour explorer ces liens de façon plus approfondie, le gouvernement allemand a financé une vaste étude réalisée par l'Overseas Development Institute qui vient d'être discutée par des experts allemands en matière de développement.

Dans le contexte de la réduction de la pauvreté et des Objectifs du Millénaire pour le développement, la protection sociale revêt de plus en plus d’importance. Or trois personnes sur quatre dans les pays en développement, et plus particulièrement dans les régions rurales, n’ont toujours pas accès à des systèmes de sécurité sociale. En outre les pauvres, et plus particulièrement ceux vivant dans les régions rurales, ont été le plus durement touchés par la flambée des prix alimentaires enregistrée ces dernières années.

C’est sur cette toile de fond que le Comité de la sécurité alimentaire (CSA) a, en 2012, examiné un rapport sur la façon de créer un lien entre la protection sociale et la sécurité alimentaire. Sur mandat du gouvernement fédéral allemand, la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) a chargé l’Overseas Development Institute (ODI) d’effectuer une étude complémentaire visant à déterminer les mécanismes de protection sociale qui étaient le mieux à même de promouvoir la sécurité alimentaire.

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Suivante > Dernière >>