Pouvons-nous atteindre les objectifs de Paris sur le climat ?

Organisée à Bonn, Allemagne, la COP23 vise à préciser la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Selon les experts, le soutien que les pays se sont engagés à fournir n’est pas suffisant pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

La Conférence-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 23) a commencé le 6 novembre 2017 à Bonn, Allemagne. Sous la présidence des îles Fidji, les délégations de 195 nations se réunissent pour travailler à la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Jusqu’à 25 000 participants sont attendus.

Pendant les deux semaines que dure la conférence-cadre sur les changements climatiques, l’objectif est de transformer la politique de l’Accord en objectifs climatiques nationaux à adopter lors du sommet sur le changement climatique organisé en Pologne en 2018.

L’Accord de Paris s’est donné comme objectif de maintenir le réchauffement de la planète à moins de deux degrés Celsius (°C) par rapport aux niveaux de l’époque préindustrielle. Cet objectif doit être atteint grâce aux contributions décidées au niveau national (NDC) que chaque pays doit déterminer pour lui-même. Ces NDC doivent être régulièrement actualisées et leur ambition doit être revue à la hausse.

À l’approche de la COP 23, le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) a publié la huitième édition du rapport sur les écarts d’émissions (Emissions Gap Report). Ce rapport fait état des engagements pris par les pays pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et analyse la façon de transformer ces politiques en réduction des émissions jusqu’en 2030.

Selon les auteurs, il existe un écart alarmant entre les réductions nécessaires pour atteindre l’objectif de 2°C et les engagements nationaux pris à Paris. Ils affirment qu’à défaut de revoir à la hausse les ambitions nationales, la température moyenne mondiale devrait augmenter de 3,0 à 3,2°C d’ici la fin du siècle. Pour le scénario correspondant à une augmentation de 2°C, le budget carbone sera pratiquement épuisé avant 2030 et pour une réduction de 1,5°C il sera nettement dépassé.

Les NDC doivent être revues et actualisées tous les cinq ans. Les auteurs du rapport sur les écarts d’émissions (Emissions Gap Report) attirent l’attention sur le fait que, pour atteindre l’objectif de 2°C fixé à Paris, l’actualisation des NDC prévue pour 2020 doit être bien plus ambitieuse.

(ile)