01.02.2019

Les conséquences sur le développement rural sont considérables et les petites exploitations agricoles familiales disparaissent en grand nombre. De plus, tels qu’ils ont été façonnés dans le passé, les systèmes alimentaires industriels ont encouragé le passage aux aliments très transformés, y compris aux plats préparés « prêts à consommer » et aux aliments de « malbouffe » ultra-transformés. Les conséquences de ces types de consommation modernes sont bien connues. À l’échelle mondiale, la prévalence de l’obésité a doublé de 1980 à 2008. Plus d’un milliard d’adultes sont actuellement en surpoids et 400 millions de plus sont obèses. Ajoutée à des modes de vie plus sédentaires et à la consommation de tabac et d’alcool, une alimentation inappropriée entraîne une augmentation rapide du nombre des maladies non transmissibles (diabète de type 2, cardiopathie ou cancers gastro-intestinaux), toutes directement liées à l’alimentation, dans toutes les régions, et pas seulement dans les pays riches, comme c’était le cas dans le passé.