18.11.2019

Le soutien apporté aux pays partenaires dans la lutte contre la pêche illégale est également inscrit au programme.

Günther Beger, directeur de la division Questions fondamentales; économie, commerce, développement rural au BMZ, entrevoit encore un autre domaine d’action. « Les subventions représentent un tiers de la valeur économique totale du poisson. Il s’agit de subventions dont la plus petite partie seulement est versée dans les pays africains, le reste l’étant dans les pays industrialisés », explique Beger. Cela fait que l’écart entre les petits pêcheurs dans les pays partenaires et la grande pêche industrielle se creuse encore davantage.

Saisir l’impulsion donnée par l’Année internationale de la pêche artisanale et de l’aquaculture

 « Il existe suffisamment de lignes directrices pour les différentes approches de solution. Il importe à présent de travailler ensemble à leur mise en œuvre », a conclu l’experte de la FAO, Madame Franz. Les Nations unies ont déclaré 2022 Année internationale de la pêche et de l’aquaculture.