18.11.2019

La priorité devrait aller à l’élimination de la faim et, partant, à la préservation de la diversité des espèces vivant dans les mers.

Supprimer les subventions

Le BMZ attache lui aussi une grande importance à la pêche. Certes, ce ne sont encore que 60 millions d’euros du budget total de quelque 10 milliards d’euros du BMZ qui vont au secteur de la pêche, mais avec le plan à dix points de 2016 intitulé « Protection des mers et pêche durable », le ministère a fait part de son intention de renforcer l’engagement de la politique allemande de développement dans les domaines de la gestion des zones économiques côtières et de la protection des mers. Un élément important de ce plan vise à préserver cette base d’existence qu’est la pêche pour les populations vivant dans les zones côtières ainsi qu’à promouvoir la transformation et la commercialisation durables et socialement responsables du poisson.