PNUE : Investir dans l'adaptation au changement climatique

L'investissement dans l'adaptation au changement climatique peut aider à assurer que les impacts du changement climatique, y compris une baisse prévue de 20 à 50 pour cent de la disponibilité en eau, n'inversent pas les décennies de progrès de l’Afrique en matière de développement, selon un nouveau rapport publié par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

Le rapport intitulé « Keeping Track of Adaptation Actions in Africa (KTAA) - Targeted Fiscal Stimulus Actions Making a Difference »  (Le suivi des mesures d'adaptation en Afrique (KTAA) - actions ciblée de relance budgétaire faisant la différence) - est le premier rapport graphique qui présente, dans un manuel concis, des exemples concrets de solutions économiques et réussies d'adaptation à faible coût provenant de l'Afrique subsaharienne. Le rapport inclut des exemples de projets d'adaptation réussis qui ont donné l’impulsion nécessaire aux  investissements gouvernementaux à grande échelle et pour une action politique. Selon le rapport, d'ici à 2050 la population africaine aura doublé. Le continent abritera alors deux milliards de  personnes dont la majorité dépendra de l'agriculture pour leurs moyens de subsistance.

S'appuyant sur des projets mis en œuvre dans divers pays d'Afrique subsaharienne, le rapport KTAA démontre clairement comment les investissements dans les mesures d'adaptation peuvent fournir non seulement des solutions à faible coût aux défis du changement climatique, mais peuvent  aussi réellement stimuler les économies locales  à travers une utilisation plus efficace du capital naturel, créer des emplois et accroître les revenus des ménages.

Selon PNUE, le rapport KTAA est un guide d'action qui présente des  orientations dans différents secteurs et les pays africains devraient l'utiliser comme un document d'orientation pour investir dans l'adaptation au changement climatique. 

Pour en savoir plus: PNUE

(PNUE/Ob)