Perspectives économiques en Afrique 2016

Les formes que prendra l’urbanisation en Afrique seront déterminantes pour la croissance et le développement futurs du continent. Telles sont les conclusions du rapport « Perspectives économiques en Afrique 2016 », publiées à l’occasion des 51es Assemblées générales annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement.

Les performances économiques de l’Afrique se sont maintenues en 2015, en dépit des turbulences mondiales et des chocs régionaux. Le continent est resté la région économique du monde qui a enregistré la deuxième plus forte croissance, derrière l’Asie de l’Est. D’après les prévisions prudentes du rapport « Perspectives économiques en Afrique 2016 », la croissance moyenne du continent devrait rester modeste, à 3,7 pour cent en 2016, avant de se redresser à 4,5 pour cent en 2017, sous réserve d’un renforcement de l’économie mondiale et d’une remontée progressive des prix des produits de base.

La transition urbaine multiforme que connait le continent Africain et la densification qu’elle entraîne offrent de nouvelles occasions d’accélérer le développement économique et social tout en protégeant l’environnement. Selon le rapport, les bénéfices attendus seraient perçus aussi bien par les citadins que par les ruraux, à condition que chaque pays opte pour une approche intégrée. Ainsi, une meilleure connexion des marchés urbains et des économies rurales renforcerait la productivité agricole et augmenterait les revenus non agricoles. Pour faire de leurs villes les ressorts de la transformation structurelle à l’échelle locale, nationale et régionale, les économies africaines doivent impérativement accélérer les efforts d’investissement dans les infrastructures urbaines.

Les auteurs du rapport soulignent le fait que trois Africains sur quatre (contre un être humain sur cinq à l’échelle mondiale) vivent toujours dans des conditions déplorables. Pour atteindre les objectifs de développement fixés par les institutions africaines et la communauté internationale, les pays africains doivent approfondir les réformes structurelles et réglementaires, favoriser la stabilité macroéconomique et s’atteler aux problèmes d’approvisionnement énergétique afin de lever les obstacles à la transformation économique. Conjuguées à des investissements dans les secteurs sociaux, ces mesures amélioreront les perspectives des jeunes et des femmes.

Les cinq chapitres de la première partie du rapport analysent l’évolution économique et sociale des pays d’Afrique,  tout en abordant le thème de cette année : les villes durables et la transformation structurelle. Les trois chapitres de la deuxième partie appuient leur analyse de l’urbanisation en Afrique sur les conclusions du rapport 2015, consacré au développement territorial et l’inclusion spatiale. La troisième partie est constituée de 54 notes pays (une pour chaque pays d’Afrique). Cette année, l’annexe statistique comprend un nouveau tableau sur l’égalité hommes-femmes, qui compare les indicateurs élaborés par les trois organisations partenaires.

Les Perspectives économiques en Afrique sont publiées tous les ans par la Banque africaine de développement (BAfD), le Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

(BAfD/OCDE/PNUD/sri)

Télécharger la publication