Perspectives de développement mondial 2019

Publié par l’OCDE, le rapport conclut que les stratégies de développement doivent faire davantage pour tenir compte de la pluridimensionnalité du développement, en partant du principe que la croissance ne se traduit pas automatiquement par des améliorations du bien-être.

Le rapport Perspectives de développement mondial 2019 – Repenser les stratégies de développement (Rethinking development strategies) a été publié par l’Organisation de coopération  et de développement économiques (OCDE) fin novembre 2018. Les auteurs font remarquer que le développement durable exige une vision élargie car les stratégies de développement doivent répondre à de nouvelles tendances et relever de nouveaux défis. Selon eux, la croissance économique ne va pas nécessairement de pair avec le bien-être.

Les premiers pays industrialisés ont amélioré le bien-être de leurs populations malgré des taux de croissance économique inférieurs à ceux que connaissent les économies émergentes : beaucoup de ces dernières ont du mal à traduire une croissance plus rapide de leur produit intérieur brut (PIB) en améliorations substantielles et durables du bien-être de leurs citoyens. Par conséquent, alors que la croissance économique est un outil indispensable pour les stratégies de développement, ces dernières doivent plus délibérément cibler les dimensions économiques, sociales et environnementales.

Depuis les années 1990, les grands pays en développement ont continuellement redessiné la carte des relations économiques mondiales en termes de commerce, de finance et de migration, remettant ainsi en cause les vieilles notions de développement. Cette transformation majeure a été portée par d’importantes économies émergentes telles que la Chine, l’Inde, l’Indonésie, la Russie et le Brésil, dont la croissance était plus rapide que la croissance moyenne des pays de l’OCDE et avait des répercussions sur les autres pays en développement.

Les auteurs font remarquer que les pays en développement doivent trouver des solutions innovantes à des problèmes qui n’existaient pas pour les anciens pays en voie d’industrialisation. Par exemple, malgré les efforts en faveur de l’intégration sociale et de la durabilité environnementale, peu de plans de développement nationaux répondent actuellement à l’émergence de nouvelles règles mondiales, à l’interdépendance croissante des pays, à des booms démographiques sans précédent, à la grande mobilité des populations et à la rapidité du changement technologique. Les auteurs déclarent que tout en continuant d’adopter des stratégies innovantes, il faut tenir compte de la pluridimensionnalité du développement. Selon eux, les stratégies de développement montrent depuis longtemps qu’elles sont les plus efficaces lorsqu’elles sont multisectorielles, participatives, localisées et inscrites dans un cadre multilatéral.

(OECD/ile)

En savoir plus : www.oecd.org/fr/dev/Overview_FR_web.pdf