Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO 2017-2026

L’OCDE et la FAO prévoient un ralentissement de la croissance de la demande, qui maintiendra les prix alimentaires mondiaux à un bas niveau.

La treizième édition conjointe des Perspectives Agricoles de l’OCDE et de la FAO 2017-2026 présente des projections à l’horizon 2026 pour les principaux produits agricoles, les biocarburants et le poisson. Le rapport 2017 comprend un chapitre spécial sur les perspectives de l’Asie du Sud-Est et les défis auxquels la région sera confrontée.

Selon le rapport, pour les dix prochaines années, les prix mondiaux des produits alimentaires de base devraient se maintenir à un bas niveau tout au long de la décennie à venir,  sous l’effet d’un tassement de la croissance de la demande dans plusieurs économies émergentes et d’un affaiblissement de l’impact des politiques bioénergétiques sur les marchés.

Les Perspectives agricoles indiquent que la reconstitution des stocks de céréales, à hauteur de 230 tonnes au cours des dix dernières années, ajoutée à l’abondance des stocks de la plupart des autres produits de base, devrait également concourir à contenir la hausse des prix mondiaux, lesquels ont aujourd’hui pratiquement renoué avec les niveaux d’avant la crise des prix alimentaires de 2007-08.

Selon le rapport, la demande par habitant de produits alimentaires de base stagnera, sauf dans les pays les moins avancés. Durant la période considérée, les apports supplémentaires de calories et de protéines devraient provenir essentiellement des huiles végétales, du sucre et des produits laitiers. La croissance de la demande de viande devrait mollir en l’absence de nouvelles sources de demande à même d’entretenir la dynamique précédemment lancée par la Chine.

Pour plus d’informations, visitez le OCDE-FAO Perspectives Agricoles site internet

(OCDE/FAO/sri)