Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO 2016-2025

La publication analyse l’influence qu’exerceront les développements mondiaux et nationaux sur les marchés agricoles au cours de la prochaine décennie, et met en avant certains des principaux risques et incertitudes susceptibles d’infléchir les perspectives des marchés agricoles. Elle comprend un chapitre spécial sur l’Afrique subsaharienne.

L ’agriculture joue un rôle crucial dans la réalisation des objectifs de la société. Ce secteur est essentiel à beaucoup des objectifs définis dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030, qui vise à mettre fin à la pauvreté et à la faim et à promouvoir la prospérité et le bien être des personnes, tout en protégeant l’environnement. L’édition 2016 des « Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO » indique ce que l’agriculture peut faire pour contribuer activement à l’accomplissement de ces ambitions.

La publication, élaborée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), présente une évaluation des perspectives à moyen terme de l’agriculture mondiale.

Il en ressort nettement qu’une augmentation notable de la production est nécessaire pour que le secteur réponde à la demande croissante d’aliments destinés aux humains ou aux animaux et de matières premières à usage industriel. Or, les quantités disponibles de terres et d’eau diminuent dans beaucoup d’endroits du monde, et les effets du changement climatique viendront s’ajouter à ce handicap. De toute évidence, la croissance devra provenir en majeure partie d’un renforcement de l’efficience de la production agricole, mais aussi d’améliorations dans l’ensemble de la chaîne de valeur.

Dans les années à venir beaucoup de pays resteront confrontés à la sous-alimentation et à des problèmes de plus en plus complexes soulevés par différentes formes de malnutrition, comme le
soulignait la Déclaration de la Deuxième conférence internationale sur la nutrition (2014). En outre,
la stabilité et la fiabilité des approvisionnements alimentaires sont aussi exposées à des risques dans
plusieurs types de régions géographiques et de zones climatiques, principalement à cause des
répercussions du changement climatique. L’agriculture et la filière alimentaire devront s’adapter aux modifications du climat et contribuer aux efforts d’atténuation.

Le chapitre spécial de la présente édition est consacré aux perspectives et aux difficultés de
l’agriculture en Afrique subsaharienne. Cette région compte près d’un milliard d’habitants et
l’agriculture y est encore un secteur essentiel pour assurer la subsistance d’une majorité de ménages.
Le rapport contient des projections complètes sur la production et la demande de plus de 20 produits
agricoles de base particulièrement importants en Afrique subsaharienne.

Les perspectives sont généralement positives, mais nourrir une population en augmentation rapide continue de soulever des difficultés colossales. La région doit surmonter l’obstacle que représente la faible productivité de ses ressources agricoles, concomitante d’une urbanisation rapide, de l’intensification de la mondialisation, des effets du changement climatique, de l’évolution des habitudes alimentaires et de la nécessité de créer des possibilités d’emploi. La publication recense quelques priorités stratégiques pouvant permettre à la région de tirer parti des opportunités et de faire face aux difficultés à venir pour faire en sorte que ses systèmes agroalimentaires soient durables.


(OCDE/FAO/sri)

Télécharger résumé de la publication

Télécharger la publication