15.04.2019

Lorsque les femmes ont pu avoir une forte influence, un accord était presque toujours atteint. Il est également apparu que les accords de paix avaient 64 pour cent moins de chance d’échouer lorsque des représentants de la société civile y participaient. Par ailleurs, la participation des femmes accroît de 20 pour cent la probabilité qu’un accord de paix dure au moins deux ans, et de 35 pour cent la probabilité qu’il dure 15 ans.

La participation et le leadership des femmes en politique contribuent à la gouvernance démocratique et au processus décisionnel. Les gouvernements, parlements et cabinets ministériels mixtes sont plus efficaces car ils prennent des décisions qui tiennent compte d’un large éventail d’expériences et de besoins – garantissant ainsi que « personne n’est oublié » dans les politiques, programmes et affectations budgétaires du gouvernement. Les femmes continuent de jouer un rôle primordial dans le débat public et la société civile ; elles ont été au premier plan de nombreux mouvements historiques, y compris ceux qui défendaient les droits de l’homme et le suffrage universel, et elles continuent de jouer un rôle important dans ces domaines.

Où en sommes-nous ?

Les connaissances sont là.