Paiements mobiles

Le rapport montre en quoi des services financiers numériques peuvent ouvrir de nouveaux horizons aux petits exploitants et quels sont les obstacles majeurs à leur déploiement en milieu rural.

Le rapport « Paiements mobiles: les services financiers numériques transforment l’agriculture » ouvre de nouvelles perspectives sur le rôle que les services financiers numériques peuvent être amenés à jouer dans la mise en œuvre de méthodes plus sûres et plus rentables pour permettre au secteur agricole, et notamment aux petits exploitants, d’effectuer des transactions financières. Pour cela, trois études de cas y sont présentés : les systèmes Rice Mobile Finance au Ghana, SmartMoney en Ouganda et NWK AgriServices en Zambie.

Pour chacun des systèmes, les producteurs relèvent quatre obstacles majeurs à leur déploiement en milieu rural: l’illétrisme, l’analphabétisme numérique et financier et la méfiance. Ensuite, le rapport propose trois étapes visant à favoriser l’usage des services financiers numériques en milieu agricole : l’étude des habitudes de transactions, la formation d’alliances stratégiques et l’intégration des services financiers mobiles. Ces étapes devraient, d’une part, réduire les risques en matière de sécurité, en évitant aux producteurs de devoir transporter de grosses sommes d’argent et, d’autre part, augmenter leur productivité puisqu’ils ne perdront plus de temps en déplacements inutiles pour effectuer des dépôts ou retraits d’argent, le paiement étant directement transféré sur leur portefeuille mobile.

Le rapport a été publié par le Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale (CTA).

Télécharger la publication

(CTA/sri)