Un tiers des denrées alimentaires au niveau mondial est gaspillé chaque année.

Un tiers des denrées alimentaires au niveau mondial est gaspillé chaque année.
Photo: © McKay Savage (flickr)

Nouvelle initiative contre les pertes et le gaspillage de nourriture

Une nouvelle initiative de partage des connaissances de la FAO, de l’IFPRI et du GCRAI vise à mesurer et réduire les pertes et le gaspillage alimentaires. Elle répond à une demande des ministres de l’Agriculture du G20 souhaitant que l’on s’attaque à ce problème mondial.

La FAO et l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI) ainsi que le programme de recherche du GCRAI sur les politiques, institutions et marchés financiers (PIM) ont lancé une nouvelle initiative visant à améliorer la coopération mondiale en matière de mesure et de réduction des pertes et du gaspillage alimentaires. En mai dernier, les Ministres de l'agriculture du G20, réunis à Istanbul, avaient demandé à la FAO et à l'IFPRI de lancer cette initiative.



La Plateforme technique sur la mesure et la réduction des pertes et du gaspillage alimentaires est un réseau de partage d'informations et de coordination impliquant les différentes parties prenantes, notamment les organisations internationales, les banques de développement, les organisations non gouvernementales et le secteur privé.

Actuellement, un tiers de la production alimentaire mondiale – soit assez de nourriture pour nourrir deux milliards de personnes pendant un an – est perdu ou gaspillé chaque année. Les Ministres de l'agriculture du G20 ont noté que les pertes énormes de nourriture et le gaspillage tout au long des chaînes de valeur alimentaires sont « un problème mondial d'une importance économique, environnementale et sociétale immense ».

Promouvoir les transferts de connaissances «Sud-Sud»

La Plateforme doit :


  • 
diriger les efforts déployés en vue d’améliorer la mesure des pertes et du gaspillage alimentaires ;

  • renforcer les compétences pour réduire les pertes et le gaspillage alimentaires dans les pays du G20 ainsi que dans les pays à faible revenu. Cet effort de renforcement des compétences comprend les transferts de connaissances «Sud-Sud» ;
  • présenter, preuves à l’appui, un plaidoyer fondé sur la portée, les causes et les coûts des pertes et du gaspillage alimentaires ;

  • suivre les développements mondiaux en la matière
  • offrir, à la demande des gouvernements, des conseils et  une assistance technique multi-agences en matière de pertes et de gaspillage de nourriture.


Exploiter les mécanismes existants

La plateforme en question exploite et complète les mécanismes existants, notamment la Communauté mondiale de pratiques sur la réduction des pertes alimentaires qui est gérée conjointement, hors de Rome, par la FAO, le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM), ainsi que le Protocole sur les pertes et le gaspillage alimentaires de l'Institut des ressources mondiales.

Elle élargit également le travail accompli par le réseau SAVE FOOD, les politiques de l’IFPRI et le programme de recherche du GCRAI sur les institutions et les marchés. Il s’agit là d’une initiative sur les pertes et le gaspillage alimentaires dans le cadre d’un ensemble plus large d’études sur les chaînes de valeur. L’IFPRI mesure également les pertes et le gaspillage alimentaires à tous les stades  (production et post-production, transformation, distribution et consommation) afin d'identifier les causes et les coûts des pertes et du gaspillage alimentaires au niveau local, régional et mondial.




Pour plus d’information: FAO

(FAO/ile)