Une conférence de presse virtuelle pour présenter le panel d’experts de haut niveau « Une seule santé »*
Photo: ©FAO

Nouveau panel d’experts de haut niveau « Une seule santé »

Les organisations internationales ont créé un nouveau panel d’experts de haut niveau « Une seule santé » (One Health) afin de mieux comprendre la façon dont les maladies susceptibles de déclencher des pandémies peuvent apparaître et se propager.

Un nouveau panel d’experts pour se pencher sur l'apparition et la propagation de zoonoses a été créé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) en mai 2021. 

Le panel d’experts de haut niveau « Une seule santé » sera chargé de conseiller les quatre organisations sur l’élaboration d’un plan d’action international à long terme destiné à éviter les épidémies de maladies comme la grippe aviaire H5N1, le MERS-CoV, l’Ebola, le Zika et éventuellement la COVID-19. Les trois quarts des nouvelles maladies infectieuses sont d'origine animale.

Prévenir les épidémies de maladies d’origine animale et s'y préparer


Le panel d'experts conduira ses travaux selon l'approche « Une seule santé », qui reconnaît les liens entre la santé des personnes, des animaux et de l'environnement, et souligne la nécessité de recourir à des spécialistes de plusieurs secteurs pour faire face aux menaces sanitaires et prévenir les perturbations des systèmes agroalimentaires.

Les premières étapes seront une analyse systématique des connaissance scientifiques sur les facteurs de transmission des maladies animales aux humains et vice versa, l'élaboration d'un cadre d'évaluation et de surveillance des risques, le recensement des lacunes en matière de capacités et la définition de bonnes pratiques s'agissant de prévenir l'apparition de maladies zoonotiques et de s'y préparer.

Passer du concept d’« Une seule santé » à des politiques concrètes


« Le panel d’experts de haut niveau est un dispositif indispensable pour passer du concept d’  Une seule santé »” à des politiques concrètes qui protègent la santé de la population mondiale », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

Le panel d'experts examinera les effets des activités humaines sur l'environnement et les habitats de la faune sauvage. Les domaines d'activité qui favorisent l'apparition de maladies zoonotiques sont la production et la distribution de denrées alimentaires, l'urbanisation et le développement des infrastructures, les voyages et les échanges commerciaux internationaux et les activités qui appauvrissent la biodiversité, contribuent au changement climatique et exercent une pression accrue sur les ressources naturelles.

Le panel d'experts encadrera l'élaboration d'un programme de recherche dynamique et, en s'appuyant sur des faits probants, recommandera des mesures à prendre aux niveaux mondial, régional, national et local.

(FAO/ile)

*Photo : image composite : (rangée du haut) le directeur général de la FAO Qu Dongyu, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, Monique Eloit, directrice générale de l’OIE, (rangée du bas ) Inger Andersen, directrice exécutive du PNUE, Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, ainsi que Niels Annen, ministre adjoint allemand aux Affaires étrangères.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la FAO

Rural 21, numéro 4/2020 : « Une seule santé » (en anglais) 

Commentaires sur les nouvelles

Ajoutez un commentaire

×

Le nom est requis!

Enter valid name

Une adresse e-mail valide est requise!

Enter valid email address

Un commentaire est requis!

Captcha Code Can't read the image? Click here to refresh

Captcha is required!

Code does not match!

* Ces champs sont obligatoires.

Soyez le premier à faire un commentaire
Cookie settings