Hall d’exposition – 5ème Congrès international du riz à Singapour.
Photo : © Hagen Lange / DLG

Lutter contre la faim et la malnutrition dans le monde avec le riz – CIR 2018

Lors de la plus importante conférence scientifique du monde sur le riz, trois institutions internationales ont reconnu l’importance mondiale du riz comme vecteur de prospérité économique, de développement international, d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ce dernier. Les technologies auxquelles ces processus font appel étaient présentées dans le cadre du salon professionnel organisé en parallèle par la DLG (société agricole allemande).

Cette année, le 5ème Congrès international du riz (CIR 2018), organisé à Singapour à la mi-octobre 2018, a attiré près de 1 500 délégués de 60 pays. Plus de 300 affiches sur la recherche y ont été exposées et 400 présentations de recherche y ont été faites. Le CIR est une manifestation internationale qui attire l’attention sur les innovations et les technologies qui permettront d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle à l’échelle mondiale. Organisé par l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI), c’est le plus important rassemblement d’éminents experts de l’agriculture, de la recherche, des milieux universitaires et de la filière riz. La société agricole allemande (DLG) a organisé le salon professionnel connexe.

Organisé tous les quatre ans, ce congrès est un lieu de rencontre pour tous les acteurs de la filière riz qui peuvent en profiter pour échanger et s’informer sur les dernières innovations, les technologies de pointes et les politiques cruciales qui façonnent l’avenir de la denrée de base la plus importante de la planète. Le CIR 2018 a accueilli la conférence internationale sur la recherche rizicole et le 8ème symposium sur la génétique du riz.

Augmentation de la demande pour la denrée de base la plus importante du monde

La moitié de la population mondiale, soit environ 3,5 milliards de personnes, consomme quotidiennement du riz. D’ici à 2050, on estime que la consommation mondiale annuelle de riz  passera de 450 à 525 millions de tonnes. Alors que plus de 90 pour cent de ce riz est consommé en Asie, y compris par les 515 millions de personnes de cette région qui souffrent encore de la faim, en Afrique la demande augmente de 7 pour cent par an. Mais surtout, sur les 667 millions d’enfants de moins de cinq ans que compte la planète, près de 151 millions souffrent d’un retard de croissance dû à la malnutrition.

« Le monde change rapidement et la future économie mondiale du riz n’aura plus grand-chose à voir avec ce qu’elle est aujourd’hui, » a déclaré Kundhavi Kadiresan, directrice générale adjointe de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et représentante régionale pour l’Asie et le Pacifique. « Les régimes alimentaires évoluent au profit du poisson, de la viande, des fruits et des légumes, mais le riz restera la base de l’alimentation asiatique, notamment pour les pauvres. Le commerce mondial du riz prend de l’expansion et le changement climatique affecte la production rizicole. »

La FAO collabore par conséquent avec  l’IRRI et d’autres parties prenantes pour créer des produits de la connaissance pertinents permettant de tirer parti des évolutions technologiques rapides ayant lieu dans le monde entier. « Notre objectif est de faire en sorte que les petits exploitants agricoles soient plus résilients et compétitifs de manière à connaître la prospérité et à offrir durablement du riz abordable aux consommateurs les plus pauvres. C’est cette situation gagnant-gagnant que le monde a besoin de connaître, » a fait remarquer Kundhavi Kadiresan.

Partenaires du CIR et future collaboration

« Nous avons des problèmes considérables à résoudre pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous. Ensemble, avec une multitude d’organisations partageant les mêmes points de vue, nous pouvons faire en sorte que la recherche scientifique trouve des solutions innovantes pour les plus petits exploitants agricoles du monde, » a déclaré le Dr Matthew Morell, directeur général de l’IRRI. « La connaissance des besoins actuels et futurs des acteurs de la filière riz nous permet d’axer nos travaux sur les solutions les plus efficaces. Avec nos partenaires, nous pouvons prendre des mesures concrètes visant à modifier significativement le système agroalimentaire mondial. »

Selon Matthew Morell, le CIR 2018 est un appel invitant les organisations à adopter des approches plus solidaires et durables pour s’attaquer à ces questions socio-économiques et environnementales cruciales.  
Dans ce contexte, lors du CIR 2018, l’IRRI, l’autorité agroalimentaire et vétérinaire de Singapour (Agri-food & Veterinary Authority of Singapore – AVA) et la FAO ont renouvelé leur engagement à axer leurs efforts et leurs ressources sur la réalisation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle à l’échelle mondiale.

Singapour étant un importateur net de riz, l’AVA a apporté son soutien au congrès et a reconnu l’importance d’un approvisionnement durable et résilient en riz à l’échelle mondiale. Le congrès offre la possibilité d’encourager de nouvelles innovations visant à améliorer durablement la productivité du riz et à établir des collaborations public-privé afin de trouver de nouvelles solutions permettant de faire face aux futures demandes alimentaires.

« Avec un espace d’exposition offrant des solutions techniques à la culture du riz, parallèlement à un programme de congrès à plusieurs volets, nous sommes fiers d’unir nos efforts à ceux de l’IRRI dans le cadre du Congrès international du riz 2018, mais aussi dans le cadre de futures collaborations qui permettront d’associer les connaissances techniques de l’IRRI dans le secteur du riz avec le savoir-faire de la DLG dans l’organisation de salons agricoles au niveau international, » a déclaré Anna Heppe, responsable de projets à la DLG Service GmbH.

Le salon professionnel de la DLG a présenté des innovations techniques dans le domaine de l’irrigation et dans ceux de la protection des plantes, des sciences agricoles et des entreprises de sélection du riz.

(IRRI/DLG/db)

En savoir plus :
Site web du CIR 2018
Site web de l’IRRI
Site web des salons professionnels de la DLG - CIR 2018