<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>

Ils font remarquer que la lutte biologique peut offrir une alternative économiquement et écologiquement préférable  aux insecticides synthétiques actuellement utilisés pour lutter contre la légionnaire d’automne.

Selon les chercheurs, le principal obstacle à une plus large utilisation de Telenomus remus pour lutter contre la légionnaire d’automne tient à la nécessité de disposer d’un produit financièrement abordable pour les agriculteurs africains. La production de masse sur ses hôtes naturels est coûteuse, mais il est possible d’élaborer des systèmes de reproduction sur des hôtes factices.

(CABI / ile)

Plus d’informations :

Telenomus remus, a Candidate Parasitoid for the Biological Control of Spodoptera frugiperda in Africa, is already Present on the Continent

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Suivante > Dernière >>