08.08.2017

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Suivante > Dernière >>

Grâce à de telles approches, nous avons aidé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à répondre aux défis posés par l’utilisation des eaux usées au fil des années ».

« Nous espérons que cette nouvelle étude attirera l’attention des décideurs politiques et des experts en assainissement et leur fera prendre conscience de la nécessité d’œuvrer à la réalisation de l’objectif de développement durable n° 6, et plus particulièrement de sa cible 3, qui veut diminuer de moitié la proportion d’eaux usées non traitées et augmenter le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau », ajoute Drechsel. (IWMI/wi)

<< Première < Précédente Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Suivante > Dernière >>