Le président du Conseil européen, M. Herman Van Rompuy (à gauche) et le président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso, lors de la cérémonie d’ouverture du 4ème sommet UE – Afrique.

L’Union européenne lance un programme de développement panafricain

Les solutions nationales et régionales ne suffisent plus aujourd’hui à maîtriser les défis auxquels le monde se trouve confronté. L’UE a lancé un programme panafricain de développement et de coopération.

« Les défis auxquels nous sommes confrontés dépassent aujourd'hui les frontières nationales. Cela est vrai autant en Europe qu'en Afrique et partout ailleurs. C'est pourquoi j'ai proposé de créer un programme panafricain, afin de trouver des solutions à l'échelle régionale et continentale et de soutenir le processus de l'intégration africaine, dans lequel l'Union africaine joue un rôle central. Aujourd'hui, l'alliance entre l’Afrique et l’Europe s'avère plus indispensable que jamais. Ce programme la consolidera davantage ». C’est ce qu’a déclaré le président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso, au début du mois d’août.

L’UE a lancé à cette fin un nouveau programme qui sera doté d’une enveloppe de 845 millions d’euros et couvrira la période 2014 – 2020. Le programme panafricain, décidé lors du 4ème sommet UE – Afrique qui s’est tenu en avril 2014, prévoit de financer un large éventail de programmes de développement et de coopération. .

Le programme doit en même temps jeter un pont entre les continents afin de leur permettre de mieux faire face à des défis transnationaux et mondiaux comme l’émigration et la mobilité, le changement climatique ou la sécurité. Des projets seront entrepris dans toute une série de domaines allant de l’agriculture durable à l’environnement en passant par l’enseignement supérieur, la gouvernance, les infrastructures, les technologies de l’information et de la communication ou la recherche et l’innovation. Au nombre des projets concrets pourront figurer, par exemple, le soutien de missions d’observation électorale. Certaines initiatives soutiendront des programmes d’échanges universitaires d’étudiants ou l’harmonisation des programmes d’étude d’universités africaines.


Roland Krieg, journaliste, Berlin/Allemagne