Plus de 782 millions de personnes sont actuellement exposées à l’insécurité alimentaire. Distribution de produits alimentaires dans la région Somali, en Éthiopie, 2017.
Photo : © FAO / FIDA / PAM / Michael Tewe

L’insécurité alimentaire dans le monde en recul ?

Selon un rapport du ministère de l’Agriculture des États-Unis (USDA), le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire dans le monde pourrait décroître au cours des dix prochaines années, et ce malgré l’accroissement de la population.

Selon le rapport sur l’évaluation de la sécurité alimentaire dans le monde de 2018 à 2018, publié par le ministère américain de l’Agriculture (USDA) en juin 2018, l’insécurité alimentaire pourrait décroître au cours de la décennie à venir.

Les experts s’accordent à dire que le pourcentage de la population en situation d’insécurité alimentaire pourrait baisser et passer de 21,1 pour cent à 10,4 pour cent en dépit d’une augmentation de la population mondiale qui passera de 3,7 à 4,3 milliards de personnes. En chiffres absolus, cela signifie que le nombre de personnes exposées à l’insécurité alimentaire devrait, selon ces projections, passer de 782 millions en 2018 à 446 millions de personnes en 2028.

Le déficit alimentaire, c’est-à dire la quantité de nourriture nécessaire pour permettre à toutes les personnes en situation d’insécurité alimentaire d’atteindre l’objectif cible des 2 100 calories par personne et par jour devrait diminuer de 36 millions de tonnes à 24 millions de tonnes dans la même période.

Les auteurs ont suivi 76 pays à revenu faible et moyen dans quatre régions, et ces pays ont été inclus dans l’évaluation pour autant qu’ils reçoivent encore ou aient reçu de l’aide alimentaire.  Ces 76 pays représentent une population de 3,7 milliards de personnes et incluent presque toutes les personnes vivant dans les pays présentant le revenu le plus faible et dans quelques pays à revenu moyen. Les quatre régions concernées sont : l’Asie, l’Amérique latine et les Caraïbes, l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne.

La baisse de l’insécurité alimentaire varie selon les régions

Actuellement, 21 pour cent de la population totale des 76 pays, soit 782 millions de personnes, sont exposées à l’insécurité alimentaire. L’Afrique subsaharienne héberge la plus forte proportion de personnes en situation d’insécurité alimentaire. 35,3 pour cent de la population de cette région étaient exposées à l’insécurité alimentaire. Selon les projections, ce chiffre devrait baisser et atteindre 24 pour cent en 2028.

La population vivant en situation d’insécurité alimentaire devrait passer de 16,6 pour cent (2018) à 4,7 pour cent (2028) en Asie, de 19,5 pour cent (2018) à 9,5 pour cent (2028) en Amérique latine et dans les Caraïbes et de 4,9 pour cent (2018) à 2,3 pour cent (2028) en Afrique du Nord.

Ces projections reposent sur l’hypothèse que le revenu par habitant augmentera dans presque tous les pays dans la décennie 2018-2028. La croissance économique se fera d’abord plus lente qu’au début des années 2000, disent les experts, mais elle reprendra ensuite quand les économies touchées par les prix en baisse du pétrole et des ressources minérales connaîtront un nouvel essor.

Par ailleurs, les prix des produits alimentaires devraient se maintenir à un bas niveau en termes réels au cours de la période de projection. Il faut cependant s’attendre à une nouvelle hausse des prix du pétrole vers la fin de la période de projection et à une augmentation de la production céréalière due à l’accroissement de la demande au niveau mondial.

(USDA/ile)

 

En savoir plus :

Site internet de l’USDA