La collection des écotypes de riz de l’IRRI sauvegarde la quasi-totalité des variétés connues de riz cultivé et bénéficie d’un soutien financier permanent.
Photo : IRRI

L’importante collection des écotypes de riz du monde reçoit une subvention permanente

L’importante collection des écotypes de riz conservés par l’Institut international de recherche sur le riz va recevoir un soutien financier permanent du Crop Trust. Elle stocke la quasi-totalité des variétés connues de riz cultivé. Cette subvention garantira l’avenir d’une des plus importantes denrées de base du monde.

Il est de plus en plus évident que nous ne réussirons pas à contenir le changement climatique et les risques qu’il présente ; c’est pourquoi les banques de semences – qui stockent les semences dont les phytogénéticiens ont besoin pour créer de nouvelles variétés adaptées à un climat plus chaud et plus sec – sont en train de devenir indispensables à notre survie.

La plus importante collection des écotypes de riz du monde est stockée à l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI), à Los Baños, Philippines. Dans le cadre d’un partenariat avec l’IRRI, le Crop Trust va assurer le financement permanent de la préservation et du partage de 136 000 variétés de riz. Cet accord, qui garantit à perpétuité un financement annuel d’une valeur de 1,4 million de dollars US, a été signé lors de la Journée mondiale de l’alimentation, le 16 octobre, à l’occasion du 5ème Congrès international du riz, à Singapour.

Financement à perpétuité

La subvention annuelle d’un montant de 1,4 million de dollars US sera versée par le fonds de dotation du Crop Trust qui a été créé en 2004 pour assurer un soutien financier durable à long terme aux plus importantes banques de gènes dans le domaine de l’alimentation et celui de l’agriculture.

« C’est un moment historique pour l’IRRI et pour le Crop Trust, » a déclaré Marie Haga, directrice générale du Crop Trust. « À une époque où de nombreux donateurs sont confrontés à des demandes d’aide de plus en plus complexes, il est important que les collections des écotypes végétaux du monde entier soient en sûreté et que les banques de gènes fonctionnent efficacement. »

La banque de gènes de l’IRRI est une des onze banques de gènes du CGIAR, une organisation internationale dont la mission est de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire et nutritionnelle et d’améliorer les ressources naturelles et les services écosystémiques. Les banques de gènes du CGIAR conservent des millions de semences végétales et fournissent, chaque année, plus de 100 000 échantillons aux chercheurs et agriculteurs du monde entier.

Les chercheurs du monde entier utilisent les semences de riz conservées dans les installations high-tech de l’IRRI, à Los Baños, Philippines, pour élaborer des variétés de riz améliorées pouvant résister aux impacts du changement climatique – par exemple aux graves épisodes d’inondation et de sécheresse – tout en s’adaptant à la croissance démographique mondiale et à l’évolution des préférences des consommateurs.  

On estime que d’ici à 2050, la consommation mondiale de riz passera de 450 à 525 millions de tonnes par an. Les asiatiques consomment plus de 90 pour cent de ce riz et les 515 millions de personnes souffrant de la faim que compte cette région dépendent tout particulièrement de cette denrée de base. À cela vient s’ajouter l’accroissement de près de 7 pour cent par an de la demande en Afrique.

Les chercheurs de l’IRRI ont utilisé les échantillons de riz stockés dans la banque pour créer de nouvelles variétés de riz adaptées à des conditions climatiques extrêmes telles que les périodes de sécheresse et les inondations qui menacent déjà la production dans les principales régions productrices de riz, notamment l’Inde, la Chine, les Philippines, le Vietnam, le Myanmar, le Cambodge, l’Indonésie et la Malaisie.

Ces ainsi que sont conservés dans la banque de gènes de l’IRRI les ancêtres et les descendants de la variété IR8, premier riz mondial à haut rendement. Mis au point par les chercheurs de l’IRRI, ce « riz miracle » a permis à l’Asie d’échapper de justesse à la famine pendant ce qu’on a appelé la Révolution verte des années 1960 et 1970 où une série d’innovations agricoles ont transformé l’agriculture dans les pays en développement.

Détails de l’accord Crop Trust-IRRI

La première phase du programme de financement par le Crop Trust couvrira les activités essentielles de la banque de gènes de l’IRRI de 2019 à 2023, et notamment la conservation, la régénération et la distribution de ses collections de semences cultivées et sauvages. Dans le cadre de l’Accord de partenariat à long terme, l’IRRI fournira également des conseils d’experts à cinq banques de gènes nationales pour soutenir leurs efforts de conservation de variétés agricoles.

Après 2023, la première phase de l’Accord devrait être suivie d’une seconde phase de cinq ans permettant d’éventuelles révisions du plan d’activité et des coûts opérationnels de la banque de gènes. L’IRRI joue un rôle de pionnier dans l’amélioration de l’efficacité en faisant notamment appel à la robotique pour automatiser les processus de tri des semences. L’Accord sera ensuite renouvelé tous les cinq ans.

(Crop Trust/IRRI/wi)

Plus d’informations :

Lien avec le Crop Trust

Lien avec l’IRRI