L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde

Le rapport annuel des Nations unies a été réorienté afin de refléter la vision plus large du Programme de développement durable et de ses objectifs d’élimination de la faim et de toutes les formes de malnutrition. Il indique que la faim dans le monde progresse de nouveau, mue par les conflits et le changement climatique.

L’édition de cette année du rapport annuel sur l’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde a été publiée en septembre 2017 par l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le rapport est la première évaluation mondiale des Nations unies sur la sécurité alimentaire et la nutrition à paraître dans le prolongement du Programme de développement durable à l'horizon 2030, qui fait de l'élimination de la faim et de toutes les formes de malnutrition d’ici à 2030 la principale priorité politique internationale.

C'est la première fois que l'UNICEF et l'OMS se joignent à la FAO, au FIDA et au PAM pour préparer le rapport sur l'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde.  Selon les auteurs, ce changement s’insère dans le cadre de la vision plus large du Programme de développement durable sur l’élimination de la faim et de toutes les formes de malnutrition.

 Le rapport a été réorienté en harmonie avec les Objectifs de développement durable (ODD) et comprend à présent des indicateurs améliorés pour quantifier et évaluer la faim, notamment deux indicateurs sur l'insécurité alimentaire et six indicateurs sur la nutrition.

Le rapport indique que la faim dans le monde progresse de nouveau touchant 815 millions de personnes en 2016, soit 11 pour cent de la population mondiale. Dans le même temps, de multiples formes de malnutrition menacent la santé de millions de personnes dans le monde. Selon le rapport, les conflits - de plus en plus aggravés par le changement climatique - constituent l'un des principaux moteurs de la résurgence de la faim et des différentes formes de malnutrition.

Pour plus d’informations et pour télécharger le rapport L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde - 2017.

(FAO/ile)