Les bénéfices de la parité : libérons le potentiel de l'entrepreneuriat féminin en Afrique

La Banque mondiale a publié un nouveau rapport sur les chances et limitations des femmes africaines de créer un entrepreneuriat.

Le rapport « Les bénéfices de la parité : libérons le potentiel de l'entrepreneuriat féminin en Afrique » a été élaboré et publié conjointement par le Laboratoire d’innovation pour l’égalité des sexes en Afrique et par la Banque mondiale en mars 2019.

En Afrique, la performance des entreprises détenues par des femmes demeure systématiquement inférieure à celle des entreprises appartenant à des hommes. Les entreprises détenues par des femmes comptent moins d’employés, enregistrent des ventes moyennes plus faibles et créent moins de valeur ajoutée. En se fondant sur les données d’enquêtes portant sur 14 pays, le présent rapport constate en moyenne de larges écarts de profits entre les entreprises détenues par des hommes et celles appartenant à des femmes.

La promotion de l’égalité hommes-femmes est un choix économique judicieux, une bonne pratique de gestion pour les entreprises et doit être au cœur des politiques de développement, demandent les auteurs. Lorsque les femmes ont les mêmes chances que les hommes de prendre leur destin en main, de contribuer à l’économie de leur foyer, de leurs communautés et de leurs pays, la productivité, les résultats de développement et la performance des entreprises et des institutions ne s’en portent que mieux.

Les pays d’Afrique subsaharienne ont déjà accompli des progrès notables en faveur de l’autonomisation économique des femmes et des filles. Les femmes y sont plus susceptibles de travailler que dans d’autres régions, et près de 50 pour cent des femmes dans la population active non agricole sont des entrepreneures. C’est la seule région du monde ou les femmes sont plus susceptibles de travailler à leur compte que les hommes.

Le rapport s’appuie sur des données nouvelles pour mener une analyse approfondie sur trois facteurs : les normes sociales sexistes affaiblissent-elles la performance des entreprises, les différences entre les sexes en matière de réseaux d’entreprises contribuent-elles à creuser l’écart de performance entre hommes et femmes et, les relations au sein du ménage influencent-elles les choix stratégiques faits par les femmes entrepreneures ?.

(Banque mondiale / db)

En savoir plus :

Téléchargez le rapport « Les Bénéfices de la parité : Libérons le potentiel de l'entrepreneuriat féminin en Afrique »