Les banques de semences communautaires : origines, évolution et perspectives

Qu’il s’agisse de semences récoltées par les agriculteurs sur leur propres cultures, de semences achetées sur un marché ou dans une boutique ou encore de semences échangées entre amis ou voisins, les banques de semences communautaires jouent un rôle important dans la conservation et l’utilisation de la biodiversité agricole, explique cette nouvelle publication.

Selon un ouvrage publié récemment et intitulé « Community Seed Banks: Origins, Evolution and Prospects » (les banques de semences communautaires : origines, évolution et perspectives), la reconnaissance du rôle joué par les banques de semences communautaires et de leurs nombreuses contributions est restée modeste, et ce bien qu’elles aient vu le jour il y a vingt-cinq ans déjà et que leur nombre, leur diversité organisationnelle et leur couverture géographique aient depuis lors rapidement augmenté.

L’ouvrage, publié en juillet 2015 par Earthscan en association avec Bioversity International, fait partie d’une série d’ouvrages qui visent à dresser un état des lieux des connaissances actuelles sur la biodiversité agricole, à identifier les lacunes existantes, à faire une synthèse des leçons apprises et à proposer des actions de recherche et développement futures. L’ouvrage met en lumière un large éventail de thèmes allant de la biologie de conservation des ressources génétiques aux aspects politiques et juridiques en passant par les questions liées aux sciences sociales.

Sur la base d’une revue en profondeur d’expériences issues du monde entier, les chercheurs de Bioversity International ont classé les fonctions et services rendus par les banques de semences communautaires en trois catégories principales : la conservation, l’accès et la disponibilité, et la souveraineté semencière et alimentaire. 


Pour en savoir plus:Bioversity International


(Bioversity International/Ob)