05.04.2019

Riz

« Ensemble, nous avons découvert le mécanisme selon lequel l’azote contrôle l’absorption du phosphate », ajoute Stanislas Kopriva.

Nouvelles connaissances fondamentales sur les chaînes de signalisation cellulaire 

Une étude détaillée au niveau moléculaire a montré que la plante met en action une chaîne de signalisation complète – du capteur qui reconnaît les quantités de nitrate aux facteurs qui permettent la synthèse des « transporteurs » véhiculant le phosphate dans la plante. Stanislas Kopriva explique : « La plupart des éléments étaient déjà connus individuellement, mais ce n’est que grâce à ces travaux qu’ils ont pu être rassemblés en une voie de signalisation. Cela nous donne un éclairage entièrement nouveau sur la façon de contrôler la nutrition des plantes. De plus, cela permet des manipulations spécifiques visant à coupler plus étroitement l’absorption des deux nutriments ou à les séparer l’un de l’autre – selon la richesse en nutriments du sol dans lequel le riz est cultivé.