Le Centre du riz pour l’Afrique a mis au point une app pour smartphone qui aide les agriculteurs à utiliser plus efficacement les engrais.
Photo: © R. Raman/africarice

Le projet « RiceAdvice » financé par le Japon profite à plus de 16 000 agriculteurs africains

En Afrique de l’Ouest, des agriculteurs peuvent augmenter leurs rendements de riz en utilisant une application pour smartphone – « RiceAdvice » – développée par le Centre du riz pour l’Afrique. Cette app offre essentiellement des conseils sur mesure pour une utilisation efficace des engrais minéraux.

Grâce à un projet d’un an soutenu par le gouvernement du Japon, 200 prestataires de services spécialement formés ont aidé plus de 16 000 riziculteurs du Mali et du Nigeria à bénéficier de « RiceAdvice », un outil d’aide à la décision en matière de gestion personnalisée des cultures, qui leur a permis d’améliorer leur productivité, leur efficacité et leurs profits.

Mise au point par le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice), l’app « RiceAdvice », que l’on peut gratuitement télécharger sur une tablette ou un smartphone Android par l’intermédiaire de Google Play, donne des conseils personnalisés permettant à des agriculteurs de plaines pluviales irriguées et relativement favorables en Afrique d’appliquer plus efficacement de l’engrais minéral, pour optimiser leur production et leurs profits et réduire le gaspillage.

Selon une déclaration d’AfricaRice dans un communiqué de presse publié fin mars, l’utilisation efficace, par les agriculteurs, d’engrais minéraux associés à de bonnes pratiques agricoles, est une des solutions permettant d’améliorer la production de riz en Afrique sub-saharienne où le rendement moyen est d’environ 2,1 tonnes à l’hectare (t/ha). Des études réalisées par AfricaRice ont montré que l’adoption des recommandations de « RiceAdvice » peut améliorer le rendement de riz de 0,6 à 1,8 t/ha.

Un partenariat entre la GIZ et Syngenta pour diffuser l’app

Selon l’Initiative pour la compétitivité du riz africain (CARI) de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), un des partenaires importants du projet d’AfricaRice au Nigeria, un élément particulièrement novateur de « RiceAdvice » est que cet outil n’est pas seulement basé sur les conditions agronomiques, mais aussi sur les capacités financières de l’agriculteur. 

CARI contribue au déploiement de la technologie « RiceAdvice » auprès de plus de 9 000 agriculteurs nigérians, grâce à 97 prestataires de services spécialement formés. « Les agriculteurs se félicitent de l’amélioration considérable de leurs rendements et de leurs revenus qu’ils doivent à « RiceAdvice » et souhaitent vivement poursuivre l’utilisation de ce service, » déclarent les experts de CARI.
La Fondation Syngenta pour une agriculture durable, autre partenaire clé du projet, fait état d’un exemple de réussite similaire dans la zone de Kouroumari de l’Office du Niger, Mali, où 99 pour cent des 600 agriculteurs ayant bénéficié des conseils de « RiceAdvice » souhaitent réutiliser ce service en 2017, 44 pour cent d’entre eux étant prêts à payer entre 250 F CFA (environ un demi-dollar US) et 10 000 F CFA (environ 16 US$) pour bénéficier des recommandations de « RiceAdvice ».

Ce sont là certains des points forts qui ont été présentés lors de la réunion de clôture du projet, qui s’est tenue dans la station de recherche d’AfricaRice à Cotonou, Bénin, le 22 février 2017. Cette réunion était organisée pour faire un bilan des progrès et des résultats obtenus, partager les expériences et élaborer un plan de suivi à la fin du projet. « Nous sommes satisfaits de constater que presque tous les objectifs du projet ont été atteints, voire dépassés dans certains cas, » a déclaré Kazuki Saito, agronome et coordinateur de projet à AfricaRice, lors de la réunion. Le projet avait pour objectif d’améliorer la productivité du riz, d’optimiser les possibilités d’investissement des riziculteurs et de servir de catalyseur pour l’emploi des jeunes, contribuant ainsi à la sécurité alimentaire et à la stabilité sociale dans les deux pays.

AfricaRice et ses partenaires analysent maintenant les données issues du projet et effectuent des visites de suivi sur le terrain pour évaluer l’impact initial et identifier les mécanismes du déploiement efficace de « RiceAdvice » en Afrique sub-saharienne après la clôture du projet.

(africarice/wi)

Pour en savoir plus :